Plein ecran

Faut-il débaptiser les rues et les écoles Paul Bert, emblème de la « gauche républicaine » ?

Déc
2012

Paul Bert (1833-1886) est une figure emblématique de la « gauche républicaine ». Il est avec Jules Ferry l’un des pères fondateurs de l’école gratuite, laïque et obligatoire et eut droit à des Funérailles nationales. De nombreuses rues* portent son nom, ainsi que de nombreux établissements scolaires** , sans compter les garderies, gymnases, ponts, quais… Il a sa statue à Auxerre (photo ci-dessus)

*Aix, Annemasse, Bordeaux, Grenoble, Lyon, Lorient, Nantes, Paris, Rennes, Tours…
**Poitiers, Le Havre, Arras, Toulouse ,Tourcoing, Malakoff, Maison Alfort, Paris…

Paul Bert a en outre été un grand rédacteur de manuels scolaires. Certains d’entre eux ont été régulièrement réédités, de 1880 jusqu’aux années 1930. Extraits choisis :

« Les Nègres ont la peau noire, les cheveux frisés comme de la laine, les mâchoires en avant, le nez épaté ; ils sont bien moins intelligents que les Chinois, et surtout que les Blancs (…). Il faut bien voir que les Blancs étant plus intelligents, plus travailleurs, plus courageux que les autres, ont envahi le monde entier et menacent de détruire ou de subjuguer toutes les races inférieures. »

« Les Nègres, peu intelligents, n’ont jamais bâti que des huttes parfois réunies en assez grand nombre pour faire une ville ; ils n’ont point d’industries ; la culture de la terre est chez eux au maximum de simplicité. Ce ne sont pas cependant les derniers des hommes. Il faut mettre après eux, comme intelligence, les petites races d’hommes qui habitent les régions les plus inaccessibles de l’Afrique (…). »

« Bien au-dessus du Nègre, nous élèverons l’homme à la peau jaunâtre (…). Il a fondé de grands empires, créé une civilisation fort avancée (…). Mais la race intelligente entre toutes, celle qui envahit et tend à détruire ou à subjuguer les autres, c’est celle à laquelle nous appartenons, c’est la race blanche. »



Sources : WikipediaAutres

Portrait de Paul Bert

Nantes : Un réseau de proxénètes roumains démantelé
Pierre Jovanovic dresse le bilan de l’année 2012

Commentaires

X
Accueil
Menu