Vandalisme sur l’Hôtel-Dieu : les Hôpitaux de Toulouse portent plainte

Propriétaires de ce bâtiment classé, les Hôpitaux de Toulouse portent plainte contre l’acte de vandalisme dont a été victime l’Hôtel-Dieu de Toulouse.

http://img38.imageshack.us/img38/2545/dieulx.jpg

Ce sera chose faite à 14 heures, ce lundi : les Hôpitaux de Toulouse portent plainte contre X pour dégradations volontaires de biens d’autrui. Propriétaires de l’Hôtel-Dieu, monument historique, les Hôpitaux de Toulouse se disent « consternés » par cet acte « affligeant ».

De la même façon, de nombreuses voix s’élèvent pour dénoncer le graffiti rageur dont a été victime l’Hôtel-Dieu de Toulouse, ce week-end. Un slogan anti-aéroport de Notre-Dame-des-Landes a été tagué sur ce monument historique.

Depuis la découverte, par le réseau fluvial toulousain, de ce tag sur la façade de l’Hôtel-Dieu de Toulouse, les réactions sont nombreuses.
Incompréhension, indignation : les Toulousains ne comprennent pas cet acte de vandalisme, au sujet d’une polémique qui se joue à des centaines de kilomètres de la ville rose.  (…)

L’Hôtel-Dieu, un symbole toulousain

L’histoire de l’Hôtel-Dieu remonte au 13ème siècle. L’établissement se bâtit sur l’emplacement de deux hôpitaux plus anciens, celui de Sainte-Marie de la Daurade et celui de l’Hôpital Novel qui furent donc réunis en un seul.

En 1554, il prend le nom de l’Hôtel-Dieu. Refuge pour les pauvres (mendiants, prostituées et vagabonds), il est également une étape pour les pélerins de Saint-Jacques-de-Compostelle. On y soigne également des malades, même si ce n’est pas sa vocation première.

Au fil des agrandissements, l’Hôtel-Dieu devient au 19ème puis au 20ème siècles un centre de soins et d’enseignement.

Classé Monument Historique en tant qu’étape sur le chemin de Saint-Jacques, l’Hôtel-Dieu de Toulouse abrite aujourd’hui le siège du centre administratif des Hôpitaux de Toulouse. Il héberge également le musée d’histoire de la médecine.

France 3

Commentaires (24)