Plein ecran

Mathieu Madénian fait un bras d’honneur à Marine Le Pen sur France 2 (vidéo) (MàJ)

Nov
2012

Communiqué de Presse de Steeve Briois, Secrétaire Général

Le bras d’honneur de Mathieu Madénian adressé à Marine Le Pen, manifestement en réponse à l’écho favorable que celle-ci a donné à celui de Gérard Longuet, est parfaitement conforme aux limitations humoristiques qui accablent celui qui avait qualifié de fils de pute les 18% d’électeurs de la Présidente du Front National.
Madénian, c’est un peu le même syndrome que Biolay : des espèces de Ravachol de salon persuadés de faire exploser la République tous les soirs. On aidera Mathieu Madénian à relativiser en lui rappelant qu’il n’est que pigiste chez Michel Drucker.
Plus sérieusement, on se consternera que le service public persiste et signe, quelques mois après l’affaire de l’étron chez Laurent Ruquier, en se faisant la tribune d’un comique dont la haine de Marine Le Pen, si elle n’est pas une obsession, est devenue l’atout marketing parfait pour dissimuler son manque de talent.
La France a connu des humoristes nettement plus intelligents et provocateurs, comme Coluche et Desproges. Il est dommage qu’elle en soit réduite aujourd’hui à des courtisans du système comme Madénian.

Front National

___________________________________

France 2 diffusait, hier, l’émission de Michel Drucker « Vivement Dimanche, prochain ». Au cours de l’émission, Mathieu Madénian a fait une chronique plutôt … surprenante!

L’humoriste est revenu sur le bras d’honneur de Gérard Longuet lors d’une émission sur Public Sénat. Un geste qui a « fait plaisir » à Marine Le Pen et qui a inspiré Mathieu Madénian. « Bon, Marine si ça te fait plaisir » a déclaré Mathieu Madénian avant de lui adresser un bras d’honneur… Il y a quelques mois Mathieu Madénian avait déjà fait parler de lui en traitant de « fils de putes » les électeurs de Marine Le Pen sur le plateau de Morandini ! Quelques heures après la polémique soulevée par ses propos il s’était excusé… mais « auprès des putes pour les avoir insultées..

Jean-Marc Morandini

(Merci à Shaka)

Plusieurs dizaines de jeunes s’affrontent devant la gare de Rouen
Métissage : le mythe dans la peau



Commentaires

Accueil
Menu
X