Charleville-Mézières (08) : Un réseau de trafiquants condamné sans sa tête

Pendant que Bouazza Sabri court toujours, six prévenus, ses anciens « employés », ont été condamnés, hier, pour un vaste trafic de cannabis. Mais l’ancienneté des faits, ainsi que la bonne situation de ces derniers, ont allégé les peines.

[...] À l’issue du délibéré, tout le monde est déclaré coupable. Bouazza Sabri est condamné à quatre ans de prison et un mandat d’arrêt est décerné à son encontre. Oualid et Mickaël sont condamnés à un an de prison. Hamid, Kevin et Rudy écopent de six mois. Deux de moins pour Fabien. Puisqu’aucun mandat de dépôt n’est prononcé contre ces six prévenus, ceux-ci verront sans doute leurs peines aménagées par le port d’un bracelet électronique.

L’Union

Commentaires (4)