Plein ecran

Nathalie/Nathan Balsan-Duverneuil, un profil atypique dans la PQR

Nov
2012

Fausse interview, diffamation, calomnies : il y a quelques semaines, Nathalie Balsan-Duverneuil lançait une cabale contre Fdesouche.com dans le Midi Libre. Portrait de ce journaliste militant.

——————————

Parmi les 37000 cartes de presse il y a les vedettes, les sans-grades (les nombreux CDD
ou pire ceux qui sont au régime non choisi d’auto entrepreneur). Et puis il y a les
personnalités atypiques comme Nathalie/Nathan Balsan-Duverneuil, (NBD).

(…) Nathalie Balsan-Duverneuil, né(e) le 21 novembre 1973, à Gérone (Espagne), est journaliste au Midi Libre. Mais Nath-Sakura (son autre identité) est aussi photographe. Les deux sont la même personne. Les deux ou plutôt les trois car Nathalie était Nathan avant son changement de sexe reconnu par la justice le 6 octobre 2011.

Ces identités diverses sont un des trais caractéristique du journaliste et de son travail, comme il/elle l’évoque dans plusieurs entretiens.

(…)

Parcours Politique

Responsable de l’UNEF-ID Lettres à Montpellier de 1993 à 1995

Nathalie Balsan-Duverneuil a fondé le syndicat étudiant SEUL en 1996 après que sa section soit partie de l’UNEF-ID : dans un éditorial du 19 avril 2000 publié sur le site de ce syndicat étudiant et signé NBD, il citait d Christine Clerc à la suite d’un article de cette journaliste donné au Midi Libre.

Le SEUL a publié de 1997 à 2002 le journal La Canonnière.

NBD est présentée sur Linkedin comme rédactrice en chef du journal étudiant “La Canonnière”, récompensé deux fois du Prix Varenne en 1998 et 2000. On trouve sur Linkedin un Vincent Dusseau, se présentant aussi comme rédacteur en chef du mensuel étudiant La Canonnière et qui revendique la même distinction pour 1998. Il est également un ancien de l’Université Montpellier 3 Paul Valery et ancien journaliste au Midi Libre de 1999 à 2001.

Le SEUL a participé en 2000 à la création de la Fédération syndicale étudiante, changeant de nom pour s’appeler FSE-Montpellier. Le SEUL a adopté comme slogan « une attaque contre un seul est une attaque contre tous », slogan des IWW américains.

NBD échangera par ailleurs quelques emails avec l’UNEF signés « Nathan Balsan-Duverneuil ». Échanges au ton parfois vif au cours duquel son interlocuteur le qualifie alors de « Monsieur Balsan-Duverneuil, diplômé ès syndicalisme étudiant ».

Il/elle appartient également à l’organisation trotskyste La Commune et a participé à d’innombrables actions de l’extrême-gauche : soutien à des clandestins squatteurs avec le Comité Chômeurs-Salariés d’Alfortville, et signe d’innombrables pétitions comme celle-ci, en 2000, où il signe Nathan Balsan-Duverneuil journaliste économique et social attaché à la rédaction électronique du groupe Midi Libre – Chef d’édition du Midi libre),etc…

(…)

Il/elle l’a dit

« Quand je croise une église, j’ai envie d’aller y mettre le feu. »

OJIM

Coups de semonce d'Israël contre la Syrie, du jamais vu depuis 1973
Aubervilliers (93) : un homme grièvement blessé par balle

Commentaires

Accueil
Menu
X