Plein ecran

Solidarité Française : des nouvelles de Damien Rieu

Déc
2012

Chers amis,

Militants, citoyens, avocats, chefs d’entreprise… vous avez tous montré une solidarité sans faille en me proposant votre aide ou vos encouragements. Je viens aujourd’hui vous remercier et vous donner de mes nouvelles.

Après avoir appris mon licenciement il y a quelques semaines, j’apprends maintenant que mon école à son tour a décidé de m’exclure. 

Le conseil de discipline auquel j’ai été convoqué s’était pourtant bien passé, mes explications quant à ma récente médiatisation avaient convaincu le jury, en tous cas je le croyais. Mais j’ai refusé de donné ma « couleur » politique , je ne voyais pas en quoi cela devait influencer leur jugement. (Ils n’ont pas dû avoir à chercher bien longtemps pour la trouver…). Si cela est possible je reprendrai sans doute l’an prochain mes études.

L’essentiel, c’est que j’ai pu grâce à vous tous et à l’esprit de communauté dont vous avez fait preuve, réussir à trouver une solution pour rebondir rapidement.

Je vais donc travailler dans mon domaine, celui de la communication, pour une agence et pour la cause, avec un contrat qui devrait durer jusqu’à cet été. Je ne pouvais espérer mieux. Mes « parrains » ont tenu à rester discrets, mais ils m’autorisent à continuer mon travail de porte-parole. Qu’ils en soient remerciés ici. En parallèle, je viens de me lancer en auto-entrepreneur dans la communication avec déjà deux clients importants. Un autre projet plus ambitieux est également à l’étude. Autonome financièrement, plus rien ne m’empêchera alors de militer.

Vous le savez peut-être, un camarade niçois, Grégoire, a également été renvoyé de son travail il y a quinze jours. A cause de son engagement auprès de Nissa Rebela et suite à son passage télévisé dans le document de « Complément d’Enquête »… Pas de pitié pour lui non plus. Mais je ne doute pas un instant que vous saurez l’aider si besoin, tout comme vous l’avez fait pour moi.

De leur côté, les 4 de Poitiers ont vu leur contrôle judiciaire allégé. Ils peuvent désormais sortir de leur département, mais il leur est toujours interdit de militer. Curieux pays que cette France d’aujourd’hui.

Enfin, je vous le redis, je ne regrette rien, bien au contraire. Votre solidarité m’a apporté bien plus que ce qu’ils ont pu me faire subir en me renvoyant de mon travail et de mon école.

Vous avez tous montré qu’il existait bien une communauté de français de souche en construction. Soyez-en fiers. Mais attention, je compte sur vous pour que ce ne soit qu’un début !

En avant !

 


_______________
Chers amis de Fdesouche,

Je m’appelle Damien Rieu. J’ai 23 ans et je suis l’un des porte-paroles de Génération Identitaire et des jeunes identitaires lyonnais de Rebeyne!.

Vous m’avez sans doute aperçu ou entendu dans divers reportages ces derniers mois (Envoyé Spécial, Bourdin, etc.).

J’étais, jusqu’à ce matin en contrat de stage dans le cadre de mon alternance, en Master I de communication.

Ce midi, mon patron m’a convoqué pour me notifier mon renvoi, suite à mes interviews pour l’action de Poitiers et la Convention Identitaire.

Je travaillais depuis trois mois dans une maison d’édition lyonnaise, dans laquelle je gérais la communication.

Je paye aujourd’hui le prix fort de mon engagement politique. Mais je ne regrette rien. Ni Poitiers, ni la télévision. Au contraire, j’en suis fier plus que jamais.

Mais je vous écris aujourd’hui pour faire appel à votre solidarité, vous les lecteurs de fdesouche, pour lesquels je me bats au quotidien.

Je dispose d’une expérience dans la communication institutionnelle, le webmarketing, la communication municipale, les relations presses et évidemment tout ce qui concerne la communication politique.

Je suis également graphiste, monteur vidéo et j’ai une bonne connaissance de l’outil internet et des réseaux sociaux.

Je recherche donc un contrat de professionnalisation ou un contrat de stage dans le domaine de la communication, afin de pouvoir poursuivre mes études en alternance ou à défaut, toute proposition d’emploi dans ce domaine ou non, m’autorisant si possible à continuer mon travail de porte-parole.

Vous pouvez me contacter sur damien.rieu.pro@gmail.com

- Le reportage d’Envoyé Spécial
- Le débat avec Bourdin (RMC)
- Dans le magazine L’Express