Le « Dictionnaire des écoliers », bourré de clichés sexistes. Provisoirement fermé par le ministère (Màj)

Nov
2012

Addendum du 06/11/2012

La mise en ligne, il y a deux ans, d’un Dictionnaire numérique, sur le site de l’Éducation Nationale, écrit par des écoliers, a été suspendue lundi .

[...] Pour le ministère, « certaines définitions (…) ne sont pas admissibles en l’état ». « Même si le problème concerne une minorité de définitions », le ministère « a décidé sans attendre de suspendre la mise en ligne » sur le site Internet du Centre national de documentation pédagogique (CNDP). Le site « restera provisoirement fermé » dans l’attente d’une « révision » du processus de validation par le CNDP, et de « la relecture et réécriture » des définitions incriminées. En outre, le ministère a demandé à l’Inspection générale une « évaluation » de « l’ensemble du dispositif ».[...]

 Europe1

 ——————–

05/11/2012 – «Des milliers de mots pour réussir à l’école», dont les définitions rédigées par des élèves de primaire s’avèrent parfois surprenantes voire choquantes. Le Dictionnaire des écoliers est un site web lancé par le Centre National de documentation Pédagogique au mois de juin 2011… et estampillé par le ministère de l’Education nationale.

Sur les réseaux sociaux, le site fait parler de lui. De nombreuses définitions à caractère sexistes ont été dégottées par les internautes. Ainsi, une «femme»pour des enfants du CE2 au CM2, «c’est une maman, une mamie ou une jeune fille. Elle peut porter des bijoux, des jupes et des robes. Elle a de la poitrine». Par exemple, «Miss France est la plus belle femme de France». Le terme «dame», lui, s’utilise plutôt ainsi: «Ce mercredi matin, au supermarché, j’ai croisé une dame très bien habillée.»

Certes, mais alors un homme? «C’est un humain qui a de la barbe». Tout simplement. Le mot «père», renvoie en revanche à une définition plus complexe et sexiste: «C’est le mari de la maman, sans lui la maman ne pourrait pas avoir d’enfants. C’est le chef de famille parce qu’il protège ses enfants et sa femme. On dit aussi papa». Et la mère? «C’est une femme qui a des enfants. On l’appelle maman ou mamounette». Aux yeux des enfants, c’est un mot qu’on utilise dans des phrases telles que «ma mère, c’est aussi la maman de mes frères et sœurs» ou, plus cliché, «ma mère repasse les affaires de toute la famille». C’est donc sans surprise que l’on découvre l’exemple donné pour le terme «ménage»: «Tous les dimanches, ma maman fait le ménage: elle rend la maison propre.» [...]

20minutes.fr