Le quartier chrétien de Beyrouth touché par un attentat

Un attentat à la voiture piégée a dévasté un secteur du quartier chrétien d’Achrafieh, à Beyrouth. L’attaque a fait au moins huit morts et 78 blessés, selon la Croix-Rouge et l’agence de presse libanaise (ANI). L’attentat a eu lieu près de la place Sassine, à 200 mètres du bureau des Kataeb, parti chrétien d’opposition de l’ancien président Amine Gemayel, hostile au régime syrien de Bachar el-Assad.

Pour le moment, il n’est pas possible de déterminer la cible de cet attentat, le premier dans la capitale libanaise depuis janvier 2008. Aucune revendication n’a été faite pour l’heure.

Selon les images des télévisions libanaises, les dégâts sont impressionnants, dignes de ceux causés par l’attentat en février 2005 qui avait coûté la vie à l’ancien premier ministre Rafic Hariri et à 22 autres personnes. La déflagration a fortement endommagé la façade d’un immeuble et mis le feu à des véhicules. Elle aurait été provoquée par l’explosion d’au moins une voiture.

«Que l’Etat protège les citoyens. Nous ne tolérons aucune procrastination en la matière, nous ne pouvons pas continuer ainsi. Nous mettons en garde depuis un an. Assez», a réagi Amine Gemayel.

Le Figaro

Commentaires (325)