Plein ecran

Eglise Saint-Eloi de Vierzon : appel aux dons « anti-mosquée » (MàJ vidéo)

Déc
2012

Addendum du 13/12/12

L’appel de dons de la Confrerie Saint Eloi :

Addendum du 12/12/12

Depuis quelques jours, sur leur page Internet et les réseaux sociaux, les « Charitables de Saint-Eloi » lancent un appel aux dons pour le rachat de l’Eglise Saint Eloi avec un explicite « Non à la mosquée ».

Addendum du 4/12/12

Elle n’a pas été vendue aux musulmans. C’est une association, la confrérie des Charitables de Saint-Eloi, qui a été retenue par le diocèse pour acheter l’église Saint-Eloi de Vierzon.

Née au XIIème siècle, la confrérie des Charitables de Saint-Eloi souhaitait s’installer dans la région. A partir de juin 2013, l’église Saint-Eloi devrait accueillir des obsèques civiles et d’autres activités sociales et culturelles.

(…) Le Salon Beige

———————————
Addendum du 14/11/12

Les musulmans de Vierzon ont longtemps hésité à présenter leur offre de rachat.

Car ces dernières semaines, l’annonce de cette possible vente avait enflammé les réseaux sociaux et provoqué un grand emballement médiatique.
Un emballement qui a fait fuir les entrepreneurs, les pompes funèbres ou encore les témoins de Jéovah, également intéressés par ce batiment de 1955.

Alors, en attendant la réponse de l’archevèque de Bourges la semaine prochaine, les musulmans de Vierzon viennent de lancer une souscription auprès des fidèles.

Ils prévoient également de constituer une association afin de solliciter des aides auprès, par exemple, de la Grande Mosquée de Paris.

France 3

Addendum du 19/10/12

Reportage dans l’émission « C dans l’Air » d’hier :

LeBerry.fr revient sur  la vente de l’église Saint-Eloi et tente de faire porter le chapeau à Fdesouche.com d’une affaire ayant pris une ampleur internationale.

 

————————————–

C’est l’histoire d’un emballement médiatique national autour du très hypothétique rachat d’une église par une association musulmane. L’histoire d’une information relayée en une ligne dans le Berry républicain qui a fini, en quelques jours, par intéresser le Washington Post.

1. La genèse

On récapitule. Tout commence avec un de nos articles, publié le 9 octobre, où nous avons abordé la décision de mise en vente d’une église, à Vierzon, après un an de réflexion et de concertation entre le curé de l’église, les paroissiens et le diocèse. L’article est alors anglé spécifiquement sur la vente en elle-même.

Seulement, à la fin de l’article, nous avons évoqué les éventuels acquéreurs du lieu, qui étaient plusieurs à s’être manifestés : particuliers, entreprises, association d’organisation d’obsèques… Et parmi eux, des musulmans : « Saint-Éloi pourrait aussi devenir une mosquée, l’Association des Marocains s’étant manifestée ». Ah ! Que n’a-t-on pas écrit là !

2. Les blogs nationalistes à l’affût

En quête d’immigrés polygamo-fraudeurs islamistes à pourfendre, la blogosphère nationaliste ne pouvait pas laisser passer ça. Et c’est donc le blog Fdesouche et ses nombreux contributeurs, qui est l’un des premiers à relayer l’info, dès le jour de la parution de notre article. Evidemment, il concocte un titre à sa sauce : « L’église est mise en vente et pourrait devenir une mosquée »

— Note de l’équipe de Fdesouche : le titre de l’article initial publié sur leberry.fr est : « L’église Saint-Eloi, future mosquée ou salle d’obsèques civiles ?« . Nous nous sommes contentés de copier-coller cet article. Merci de ne pas nous accuser de quelque déformation que ce soit. —

Les blogs satellites gravitant autour de Fdesouche reprennent massivement, et les réseaux sociaux commencent à s’agiter. Peu importe si ce scénario n’est qu’une hypothèse parmi d’autres ! Du moment que c’est l’occasion de taper sur « l’islam-dominant-qui-menace-l’avenir-de-la-France-et-nos-racines ».

(…)

L’affaire est même remontée jusqu’aux oreilles de grands médias internationaux. Lundi, ce sont le prestigieux Washington Post et la télévision publique sud-coréenne qui ont appelé à notre rédaction de Vierzon pour préparer un reportage sur le sujet. Surréaliste !

LeBerry.fr



Cliquez pour accéder au site