Le Japon choqué par Ruquier : France 2 présente ses regrets aux autorités japonaises ; « un tsunami dans un verre d’eau » selon Ruquier (MàJ)

Oct
2012

Addendum : Dans son émission sur Europe 1, Laurent Ruquier a tenu à réagir à la polémique suite à sa blague sur Fukushima. Pour lui, il s’agit d’ »un tsunami dans un verre d’eau » et cet événement ne mérite aucune excuse de sa part.(…)

Ozap

____________________________

Addendum : Par la voix de son directeur Jean Réveillon, France 2 a présenté ses regrets à l’ambassade du Japon, et en particulier au Ministre des Affaires étrangères japonais en visite ce mardi à Paris :

« Nous sommes profondément désolés d’avoir ainsi blessé vos concitoyens. Laurent Ruquier ne se voulait en aucun cas irrespectueux vis à vis du japon et des victimes de Fukushima. Dans cette émission humoristique, voire satirique, notre animateur tenait surtout a se moquer de l’équipe de France de football, toutefois devant l’émoi provoqué par cette évocation France 2 tient a présenter ses regrets et a réaffirmer toute son amitié au peuple japonais. Une amitié qui se manifeste régulièrement dans de nombreux reportages et émissions et également par d’excellentes relations entre la télévision japonaise NHK et France Télévisions »


Ozap

_____________________________________

 

Rebondissant sur la belle performance du Japon contre la France (1-0) de vendredi, Laurent Ruquier s’est distingué en diffusant un montage photo dans l’une de ses émissions, montrant le portier nippon Eiji Kawashima avec quatre bras tout en expliquant que c’était «l’effet Fukushima». Une « blague » qui n’a pas du tout fait sourire au Japon…

Osamu Fujimura, vice-premier ministre au pays, s’est indigné : «C’est vraiment inapproprié. Nous avons envoyé une lettre de protestation officielle à France 2. Ce montage a heurté les personnes affectées par le désastre.» «Tout cela manque clairement de sensibilité. Beaucoup de gens ont été touchés par tout ça. Je ne sais même pas comment on peut en rire», s’est insurgé la ministre des Sports, Makiko Tanaka. Rappelons qu’en mars 2011, un tremblement de terre avait été à l’origine d’un tsunami qui avait fait exploser une centrale nucléaire. Le bilan avait été établi à 15 000 morts et 3000 disparus.

L’Equipe

(merci à Panoramix)