Plein ecran

Une élue parisienne écolo mise en cause pour blanchiment d’argent de la drogue (MàJ vidéo)

Oct
2012

17/10/12
Florence Lamblin commerçait depuis longtemps sur Internet.
Elle avait créé en 2009 une société de vente de produits bio par Internet : d’après les site lesarnaques.com, spécialisé dans la dénonciation de sites commerciaux indélicats, de nombreux clients se seraient plaints de n’avoir jamais été livrés après avoir payé…

16/10/12
L’élue verte vend aussi des sex-toys

Florence Lamblin, mise en examen dans une vaste affaire de blanchiment, est actionnaire de la boutique en ligne sexecolo.com proposant des produits alliant « écologie et sexualité »

(…)

Paris Match


15/10/12

Florence Lamblin doit démissionner de ses fonctions d’élue. Sans délais. Sans atermoiement. Sans qu’aucune excuse ne vienne différer l’absolue nécessité de ce départ. Eva Joly

Rue89

Banchiment: Florence Lamblin, l’élue EELV mise en examen, « ne démissionnera pas »

L’avocat de Florence Lamblin s’est demandé « pourquoi les adjoints socialistes mis en examen ne démissionnaient pas ? », assurant que M. Delanoë « avait dit beaucoup de bêtises ».

Me Boursican a répété que sa cliente « n’était pas coupable de blanchiment d’argent et q’elle était « parfaitement innocente des faits qui lui sont reprochés ». « On peut parler de problématique fiscale », a ajouté Me Boursican, notant que l’argent avait été retrouvé à son coffre à la banque et non au domicile de sa cliente.

« Quand on a 400.000 euros d’un héritage, faut-il le déclarer ? », a t-il conclu.

Le Parisien

—————————–

14/10/12

L’avocat de Florence Lamblin affirme que sa cliente est l’objet d’une «erreur judiciaire».

Elle a bien eu «des conversations téléphoniques » avec une personne impliquée dans le dossier, mais n’aurait à se reprocher « tout au plus » qu’une fraude fiscale.

L’avocat a précisé que sa cliente avait hérité d’une somme de 350 000 euros provenant d’un héritage familial placé sur un compte en Suisse depuis 1920. Le Point

13/10/12

Delanoë, a «appris avec consternation la mise en examen» de l’élue

Dans un communiqué, avant l’annonce de la démission de Florence Lamblin, le maire de Paris, Bertrand Delanoë déclarait avoir «appris avec consternation la mise en examen pour blanchiment et le placement sous contrôle judiciaire de Florence Lamblin» dans le cadre «d’une enquête judiciaire visant au démantèlement d’un réseau de blanchiment de fonds liés au trafic de drogue». «Je souhaite que la police et la justice puissent rapidement faire toute la lumière sur cette affaire et, compte tenu de la gravité des faits reprochés et de sa mise en examen,

j’invite Florence Lamblin à en tirer toutes les conséquences sur l’exercice de son mandat issu du suffrage universel», ajoutait le maire de Paris.

Le Parisien

Le maire du 13e arrondissement demande à l’élue écolo de « se mettre en retrait »

Le maire du 13e arrondissement de Paris, Jérôme Coumet (PS), a annoncé samedi qu’il demandait à son adjointe écologiste mise en examen pour blanchiment d’argent de la drogue, Florence Lamblin, « de se mettre en retrait de ses fonctions d’élue ». Florence Lamblin (EELV), maire adjointe du 13e arrondissement chargée de l’environnement, a été mise en examen pour blanchiment en bande organisée et association de malfaiteurs avec huit autres personnes. Elle a été placée sous contrôle judiciaire.

« Au regard de la gravité des faits et constatant la mise en examen de Florence Lamblin, je lui ai demandé, sans préjuger de la suite judiciaire, de se mettre en retrait de ses fonctions d’élue », déclare Jérôme Coumet dans un bref communiqué.

Le Point

L’affaire secoue la place financière de Genève :

12/10/12

Addendum : L’élue mise en examen est Florence Lamblin, EELV.
La voici ( à gauche) en compagnie de Jean-Vincent Placé.

————————————————–

Avec Yves Contassot

Une capture d’écran du site internet du député européen Yves Contassot :

Avec le député EELV Denis Baupin


___________________________________________

RTL : Une machination complexe et des clients surprenants

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.

___________________________________________

Une adjointe au maire du 13e arrondissement de Paris devrait être mise en examen, vendredi soir, pour blanchiment en bande organisée, dans le cadre d’une énorme affaire de blanchiment d’argent de la drogue, selon les informations recueillies par Europe 1.

Cette semaine, les enquêteurs de la Direction centrale de la police judiciaire ont arrêté une vingtaine de suspects, dont une dizaine de «cols blancs» parisiens. Parmi eux, une élue de la capitale.

Les perquisitions ont montré qu’elle était en possession de près de 400.000 euros en liquide. Cet argent provenait d’un immense trafic de stupéfiants, portant ces six derniers mois sur 8 tonnes de cannabis (soit 40 millions d’euros de bénéfices), selon les éléments de l’enquête instruite par la JIRS de Paris.

Europe 1

(Merci à Philippe Le Bel)