Marine Le Pen aurait dit non si Sarkozy l’avait appelée

Marie Le Pen (FN) a assuré mercredi qu’elle aurait refusé de devenir ministre de l’Intérieur de Nicolas Sarkozy si celui-ci avait songé à lui proposer la place Beauvau, une hypothèse avancée dans un livre à paraître.

Marie Le Pen (FN) a assuré mercredi qu’elle aurait refusé de devenir ministre de l’Intérieur de Nicolas Sarkozy si celui-ci avait songé à lui proposer la place Beauvau, une hypothèse avancée dans un livre à paraître. « Il serait tombé sur un os, j’aurais dit non », a tranché la présidente du Front national, interrogée par BFMTV et RMC.

« J’ai contesté et continue à contester » sa politique faite « essentiellement d’enfumage », a-t-elle expliqué. Aux yeux de l’eurodéptué, un tel geste n’aurait pu avoir que des « raisons électoralistes ». (…)

TF1

Partagez cet article FacebookTwitterEmailGoogle+tumblrPinterest

Commentaires (22)