Plein ecran

 Les candidats d’origine étrangère sont-ils des attrape-voix?

Oct
2012

Belgique : L’origine des candidats d’origine étrangères fait-elle partie de leurs arguments de campagne?

Ce dimanche dans le volet « Huis Clos » de l’émission Controverse, Sfia Bouarfa, députée bruxelloise socialiste, dénonçait le racolage des partis politique . Selon elle, tous les partis tentent d’attirer dans leurs rangs des candidats d’origines étrangères à des fins électoralistes. Notre journaliste Martin Vachiery s’est rendu sur le marché de la place Flagey à Ixelles ce dimanche, afin d’aller à la rencontre de candidats d’origine étrangère qui faisaient campagne.

« On a tous les mêmes problèmes »

Sur les listes des différents partis, des acteurs locaux issus de multiples communautés occupent de bonnes places, comme Reda Bouderbat, dixième sur la liste du cdH. Cet éducateur de 28 ans connaît bien sa commune et refuse d’être catégorisé selon ses origines marocaines: « Je m’intéresse vraiment à l’ensemble des citoyens susceptibles de voter, et je n’ai aucune orientation pour m’adresser à telle ou telle communauté. On habite la même commune et on a tous les mêmes problèmes », a-t-il confié.

Représenter les jeunes avant tout

Joëlle Kembia est également présente pour distribuer des tracts. Elle vient tout juste d’avoir 18 ans et est la plus jeune de sa liste. Elle est aussi la seule candidate d’origine congolaise pour le PS ixellois, mais elle n’en fait pas un argument électoral. Elle souhaite représenter les jeunes avant tout:

« C’est très important de défendre ses idées, d’apporter quelque chose de neuf, je pense que beaucoup de jeunes sont désintéressés de la politique, mais c’est très important car nous serons amenés un jour à diriger ce pays », a-t-elle expliqué. (…)

RTL.be

Piqûre de rappel pour Harlem Désir et SOS Racisme sur le déni de racisme anti-blanc (Rediff)
Suisse : Amnesty International met en scène «Mustapha» Blocher ou «Jussuf» Freysinger (Vidéo)

Commentaires

Accueil
Menu
X