Finkielkraut empêché de s’exprimer par les fils-à-Papa de Sciences-Po Paris

Mai
2008

Lu sur le site d’ultra gauche Indymedia :

FINKIELKRAUT, invité à Sciences-po, n’a pu tenir sa conférence.

A peine avait-il pris place dans l’amphithéatre de cette prestigieuse école que les étudiants se sont mis à chanter « nous sommes les nouveaux partisans, partisans de la lutte des classes, le camp du peuple est notre camp…

Chahuté, notre philosophe renégat de mai 68, penaud s’est éclipsé.

Avec Le Pen, il est la deuxième personnalité considérée comme persona non grata dans cette école. N’y voyez pas une malheureuse coïncidence.

Il faut dire que ses propos xénophobes tenus au journal Israëlien HAARETZ « l’équipe de France est black, black, black » et la risée de l’Europe, n’y sont pas étrangers ses disgressions sur un prétendu racisme « anti blanc » son lechage de bottes Sarkozyste non plus

Ce n’est que justice quand on sait qu’il se porta au secours d’un écrivain qui comptait les juifs dans des émissions culturelles sur France Culture leur contestant la légitimité de disserter sur la culture Française.

source