Plein ecran

Cambodge – S-21 : un français parmi les victimes des « libérateurs » de Phnom Penh

Août
2012
Le Centre de documentation du Cambodge essaye de confirmer l’identité de deux Occidentaux, dont un Français, détenus et tués par les Khmers rouges à Tuol Sleng.

 

Parmi les 1.427 photographies en noir et blanc remises début août par une Cambodgienne au Centre de documentation du Cambodge (DC-Cam) de prisonniers du centre de tortures khmer rouge de Tuol Sleng, à Phnom Penh, celles de deux Occidentaux, écrit le Phnom Penh Post. Selon le directeur du DC-Cam Youk Chhang, l’un serait le Français André-Gaston Courtigne, un employé de l’ambassade de France arrêté par les Khmers rouges le 15 avril 1976, et l’autre l’Américain Christopher Edward DeLance, capturé deux ans plus tard alors qu’il naviguait au large des côtes cambodgiennes.

Parmi les 14.000 à 16.000 personnes torturées et exécutées par les Khmers rouges entre http://img407.imageshack.us/img407/5634/47288488.jpg1975 et 1979 dans le centre d’interrogation S-21, d’où sont sortis seulement sept survivants au moment de l’intervention de l’armée de Hanoï (deux sont encore en vie),

79 prisonniers étaient étrangers, majoritairement de Thaïlande et du Vietnam. Onze étaient originaires d’Australie, de France, des États-Unis et de Nouvelle-Zélande. Ces clichés sont les premiers d’Occidentaux détenus à S-21, selon le directeur du DC-Cam. Les chercheurs ne possédaient jusqu’alors que leurs « confessions ».

« La confession est importante, mais la photo est une personne vivante », a déclaré Youk Chhang au journal. « Elle est là pour nous dire qu’on ne peut pas complètement détruire la race humaine. C’est pour cela que la mémoire est si puissante ». Le processus de confirmation de l’identité de ces deux hommes a été lancé, a-t-il ajouté.

On sait peu de choses d’André-Gaston Courtigne. Ce serait un métis franco-cambodgien né au Cambodge, père de deux enfants et arrêté dans la province de Siem Reap à l’âge de trente ans. Avant la chute de Phnom Penh le 17 avril 1975, il aurait été employé à l’ambassade de France, peut-être comme dactylo, avant d’être probablement déporté puis considéré comme « nouveau paysan, planteur de riz et gardien de vaches » par les Khmers rouges, et finalement arrêté. (…)

Asie info

Canada - il aurait organisé pas moins de 315 mariages de complaisance impliquant 630 personnes
Mélenchon : le PS a été "abject" à Hénin-Beaumont

Commentaires

Accueil
Menu