De plus en plus d’immigrés quittent les pays de la zone euro

Les travailleurs migrants qui avaient afflué en Europe de l’Ouest avant la crise choisissent de plus en plus de retourner dans leurs pays d’origine, en croissance, rapporte mercredi l’Organisation de Coopération et de Développement Économiques (OCDE).

Les immigrés quittent en particulier les pays de la zone euro les plus touchés par la crise de la dette, note l’OCDE, dont le siège est à Paris.

L’Irlande, qui avait attiré bon nombre de travailleurs d’Europe de l’Est, est sans doute le pays où ce phénomène se fait le plus ressentir. Près de 68.000 personnes ont ainsi quitté ce pays en 2010 et 2011.

« Il y a un reflux important vers la Pologne et la Turquie, des pays en croissance », constate également le secrétaire générale de l’OCDE, Angel Gurria.

Au total, l’immigration permanente vers les pays européens membres de l’OCDE a reculé de 3% en 2010 par rapport à 2009. (…)

Le nouvel Observateur

Commentaires (50)