Plein ecran

«L’école peut-elle encore apprendre le vivre-ensemble ?»

Juin
2012

On y apprend à lire, à compter, mais pas seulement. L’école est aussi le lieu qui crée un sentiment d’appartenance commune, celui à la nation. Une capacité bien délitée avec le temps et qu’il faudrait réhabiliter, plaident dans cette tribune commune François Durpaire (historien), Béatrice Mabilon-Bonfils (sociologue, professeur des universités), Benoît Falaize (professeur d’histoire) et Benjamin Stora (historien, professeur des universités).

L’école publique a longtemps été l’outil privilégié de la fabrique du citoyen français, par la construction d’une identité commune faite de récits collectifs et de symboles partagés.

Il est question en ce début de nouveau mandat de la refondation d’une école mise à mal par la volonté d’économie des cinq dernières années. Mais au-delà du problème des moyens – mille postes à créer dès la prochaine rentrée – c’est le contenu de cette école qui doit interroger.

Qu’enseigner aux élèves ? Quelle formation pour ces nouveaux professeurs ? Reconstruire l’école, certes, mais doit-ont la reconstruire à l’identique ? […] Le projet de l’école publique, depuis sa création, n’a jamais été seulement de transmettre des connaissances disciplinaires. [….]

Mais depuis cette époque, un doute s’est insinué sur la mission de notre école, né des critiques souvent justifiées sur l’enseignement d’une histoire comme «catéchisme» ou «mythe national». Il ne s’agirait plus aujourd’hui de «faire France», mais de transmettre l’esprit critique, porte d’accès à la connaissance objective… Qui s’en plaindra ? Pour autant, l’école peut-elle se désintéresser de ce que des milliers de jeunes nés en France, ayant fait toute leur scolarité en France, préfèrent (par adhésion ou provocation) se définir selon la nationalité étrangère de leurs parents (sénégalaise, algérienne, etc.) plutôt que de se considérer comme français ? […]

Le premier axe est celui de la formation des enseignants. Le Cahier des charges de la Formation des Maîtres définit ainsi la sixième compétence du métier d’enseignant : «prendre en compte la diversité des élèves« (2010). […] Former les enseignants à la diversité des élèves, des familles et des cultures, est un enjeu fort pour une École en refondation. […]

Le second axe est donc celui de la recherche scientifique […].Créer le premier Laboratoire de recherche français sur les questions de diversité doit être une priorité. Il est d’autant plus nécessaire de produire de l’expertise dans le domaine du vivre-ensemble que nos sociétés sont de plus en plus marquées par la pluri-culturalité. […]

Le troisième axe est donc celui des programmes : il nous faut reconstruire un récit républicain qui fasse sens pour tous les citoyens, véritable creuset d’une nation qui intégrerait la diversité de ses héritages, de ses apports. […]

Le Nouvel Obs

Le dollar, l'inflation et l'économie mondiale
Eric Brunet : "il est anormal que le FN n'ait que 2 députés" (vidéo)

Derniers articles

Commentaires

Accueil
Menu