Plein ecran

Al Jazeera en français ?

Juin
2012
Un outil de plus au service de la conquête qatarie… déjà bien entamée

Il faut d’abord avoir à l’esprit l’étendue des ambitions de la « CNN du monde arabe ». Créée en 1996, Al Jazeera a connu un succès fulgurant. Elle a sorti le Qatar de l’anonymat et lui a accordé une audience planétaire.

En ce sens, elle est devenue l’outil numéro un et constitue le succès le plus éclatant de la stratégie de reconnaissance internationale de l’émir du Qatar. Véritable joyau de sa diplomatie, tous les moyens vont lui être offerts pour étendre son influence.

La version sportive, née en 2003, est aujourd’hui le principal vecteur de diffusion du sport dans le monde arabe. Lancée en 2006, Al Jazeera English est aujourd’hui l’une des chaînes les plus suivies outre-Atlantique. Signes des temps, c’est à travers Al Jazeera English que l’administration Obama a suivi les soulèvements arabes, notamment l’épisode révolutionnaire du Caire de février 2011.

Le 1er novembre 2011, à l’occasion de son quinzième anniversaire, Al Jazeera annonçait le lancement de petites sœurs diffusant en langues serbo-croate, turque et swahili (Corne de l’Afrique). Désormais, l’horizon du groupe est mondial et son appétit est, à l’image du micro-Etat qui l’abrite, insatiable. La déclinaison en français s’inscrit donc dans un prolongement naturel. Pour compléter leur panoplie, les responsables d’Al Jazeera pensent également à une version en espagnol. (…)

Outre les investissements dans le sport, l’immobilier ou les grands groupes industriels, l’émirat souhaite faire de l’Hexagone la porte d’entrée de son influence dans le paysage européen. Ceci est particulièrement vrai dans le domaine des médias.

La razzia opérée par Al Jazeera Sport (devenue BeIN Sport) en est la dernière illustration. En dépensant près de 400 millions d’euros ces derniers mois, BeIN Sport a notoirement ébranlé le champ médiatique français, notamment sportif. Comme une avant-garde, cette opération préfigure sûrement l’arrivée de la chaîne d’information en continu.

Reste à savoir quelle sera la réaction des autorités françaises face à l’irruption d’un nouvel acteur dont la stratégie d’expansion n’a pas fini d’impressionner.

Rue 89

"Si le FN faisait vraiment ce qu’il dit vouloir faire, ça serait la guerre"
Bollène (84) : Le Front de Gauche dénonce la présence d'enfants blonds sur le plan de la ville

Derniers articles

Commentaires

Accueil
Menu