Plein ecran

Le Libre Journal de la résistance française

Mai
2008

Le conseil d’administration de Radio Courtoisie a nommé Emmanuel Ratier patron d’émission pour la tranche horaire 18-21 h un mercredi sur quatre (semaine C).
L’intitulé de l’émission sera Le Libre Journal de la résistance française.
La première émission aura lieu mercredi 7 mai.

En première partie (ce qui sera systématique) : « le clan de la presse identitaire » de 18 à 19h30, avec Alain Sanders de Présent, Camille Galic de Rivarol, et des journalistes « tournants » (le premier étant Eric Branca de Valeurs actuelles). Le « huron » ou « Candide » de l’émission sera Jean-Pierre Chayrigues de Olmetta, le « marquis » de Serge de Beketch. C’est Victoria, qui travaillait également avec Serge de Beketch, qui s’occupera de traiter les messages.
Ils débattront de l’actualité politique française et internationale.

La première émission, le 7 mai, sera consacrée à Quarante après, Mai 68 et les nationalistes, avec la participation de Roger Holeindre, ancien président des Jeunesses patriotes et du Front uni de soutien au Sud-Vietnam (qui fut grièvement blessé durant les événements de Mai 68), Alain Sanders, étudiant et responsable de la FNEF, héritière de la FEN, à Nanterre en 68, Camille Galic, qui couvrit les événements pour Rivarol, Francis Bergeron, auteur d’ouvrages sur l’histoire de la droite nationale, et Philippe Asselin, cofondateur et l’un des trois principaux dirigeants d’Occident (avec Madelin et Longuet). C’est la première fois que Philippe Asselin, par ailleurs ancien directeur du journal L’Elite européenne, accepte de témoigner. Il n’a jamais accordé d’entretien, écrit ou radiophonique, sur Mai 68 (et sur Occident).

Dispositif "anti-cerveau"
Barack Obama et le "vote juif" : l'ère du soupçon

Commentaires

Accueil
Menu
X