Plein ecran

E&R, vivier du FN ? « Ils ont une fascination pour l’islam »

Mai
2012

Fondée par l’idéologue Alain Soral, cette association vante la nation, l’honneur et la virilité, mais se défend (mal) d’être d’extrême droite.

Chez Egalité & Réconciliation, chaque parti en prend pour son grade, qu’il s’agisse du NPA ou de l’UMP. La revendication d’« E&R », c’est la « réconciliation nationale ». Dans l’optique de dépasser les clivages partisans, ethniques ou religieux, Egalité & Réconciliation prétend être une association qui rassemblerait plus de 800 « patriotes » en France. Sa devise : « Gauche du travail, droite des valeurs. » […]

Pour Stéphane François, politologue spécialiste des droites radicales qui a étudié cette association, cette ambiguïté n’est pas entretenue par hasard :

« Il s’agit d’attirer des jeunes aux profils variés, qui serviront de vivier de recrutement pour le FN. » « Ils ont une fascination pour l’islam, pour son aspect antimoderne et viril, qui vient clairement d’en haut. »

Marc George, ancien bras droit d’Alain Soral et ancien membre du FN, a lui-même affiché sa conversion il y a quelques mois. Ce qui n’empêche pas Alain Soral de vouloir combattre l’« arabisation de la France ».

La religion et la spiritualité occupent une place primordiale dans la vie de certains. « J’ai rencontré des camarades musulmans qui avaient les réponses à mes questions à E&R », confie Jean-Marie, anciennement catholique, qui s’est récemment converti à l’islam.

Ludovic, de son côté, est musulman depuis dix ans et vient de créer un club de musulmans patriotes : Fils de France.

[…] Ces profils diversifiés sont-ils gages d’une ouverture culturelle ou une manière détournée de se défendre de tout lien avec l’extrême droite ? Toujours est-il que les arguments de Ludovic, comme ceux de ses camarades, sont bien rodés :

« Mon arrière-grand-père est juif, il a fait Auschwitz, ma femme est voilée, donc les mecs qui me traitent de fasciste… »

Là encore, les spécialistes se rejoignent pour affirmer qu’il s’agit d’une stratégie. Sylvain Crépon, spécialiste de l’extrême droite, analyse :

« Alain Soral essaye d’établir des passerelles entre les nationalistes et les jeunes musulmans. »

Il ajoute : « Ils sont obsédés par la virilité. »

Leur mouvement est très masculin. Aucune femme ne nous a d’ailleurs été présentée. Et pour cause : elles sont très minoritaires, voire quasiment absentes dans l’association. « Notre graphiste est une femme », défend Guytan. Mais à la minute d’après, la réalité reprend le dessus :

« Quand on fait des réunions, les femmes sont à la logistique, je mets les pieds sous la table. »

Rue89

Intégration à l’envers à Rotterdam
Législatives : pour Copé, tout accord local avec le FN serait "contraire à la ligne de l'UMP"

Derniers articles

Commentaires

X
Accueil
Menu