Plein ecran

« Plus confiance » : paroles de dix électeurs qui ont voté blanc

Mai
2012

Dimanche soir, au dépouillement de Frangy-en-Bresse (Saône-et-Loire), Jacky, un instit’ à la retraite, fait la moue. Sur les terres d’Arnaud Montebourg, Hollande rafle 61% des voix. Mais dans l’urne, beaucoup de bulletins nuls, parfois griffonnés du nom de Marine Le Pen, voire d’une croix gammée ou des enveloppes doublement garnies, manière de dire « UMPS ».

Dans les urnes de ce second tour, plus de deux millions de votes blancs et nuls : 5,8% des votants n’ont ni choisi François Hollande, ni Nicolas Sarkozy. Le nouveau Président aura donc récolté moins de la moitié des votants (48,7%), comme en 1995 pour Jacques Chirac.

Au second tour, l’écart entre les deux finalistes (1,1 million de voix) est plus petit que le nombre de bulletins blancs/nuls.

Le nombre de votants blancs dépasse largement celui des électeurs qui ont donné leur voix à Marine Le Pen au premier tour (elle les avait appelés à voter dans ce sens). Près d’un électeur sur trois de la candidate FN s’est abstenu ou a voté blanc (28% pour TNS Sofres, 33% selon Harris Interactive). Quant aux électeurs de François Bayrou au premier tour, seulement 4% ont voté blanc/nul selon OpinionWay. (…)

Rue 89

La défaite de Sarkozy, un bon scenario pour Marine Le Pen
Israël, Juifs, Palestine : ce qu'attendent les supporters de Hollande ?

Derniers articles

Commentaires

X
Accueil
Menu