Paris : Une centaine de personnes manifeste contre le «radicalisme religieux»

Avr
2012

A l’appel d’une trentaine d’associations de musulmans, une centaine de personnes se sont rassemblées cet après-midi sur les marches de l’opéra Bastille à Paris pour «dire non au radicalisme religieux» et ont clamé leur attachement à la France et aux valeurs de la République, a constaté une journaliste de l’AFP.

Non au radicalisme religieux, non à la stigmatisation, oui au vivre ensemble.

Des drapeaux français collés sur leurs vestes sous une banderole « Ensemble contre le fanatisme », les manifestants ont observé une minute de silence en mémoire des « enfants de Toulouse et de Montauban », victimes de Mohamed Merah, auteur de sept assassinats, dans ces deux villes au mois de mars, et qui affirmait, selon le ministre de l’Intérieur, Claude Guéant, avoir des liens avec al-Qaïda.

Ils ont ensuite entonné la Marseillaise «pour montrer que les musulmans savent s’intégrer», avant de déclarer «Vive la France, vive la République». […]

Les associations invitaient notamment à ne pas faire l’amalgame entre musulmans et islamistes radicaux, à la suite de l’affaire Mohamed Merah. «L’islam n’a rien à voir avec le fanatisme. Après Toulouse, il y a eu un amalgame entre martyr et criminel à l’intérieur de la communauté et nous voulons dire stop. Nous n’avons rien à voir avec Mohamed Merah», a expliqué à l’AFP l’imam de Drancy (Seine-Sant-Denis), Hassen Chalghoumi. […]

Le Figaro (Merci à Chantecler)