Béziers. Un détenu handicapé agresse deux gardiens depuis son fauteuil roulant

Avr
2012

Comment comprendre qu’un détenu, handicapé et assis dans un fauteuil, puisse agresser deux gardiens de prison. Et pourtant…

Mercredi dernier, un détenu passablement énervé a enlevé le marchepied de son fauteuil roulant et s’en est servi comme d’une arme. Il n’a pas hésité alors à frapper avec violence une gradée et un agent qui ont été blessés aux jambes et aux bras. Il a aussi donné un coup-de-poing au visage d’un gardien qui tentait de le maîtriser. « Cet agresseur se sert de son statut d’handicapé, a confirmé hier le bureau local Ufap-Unsa. Ce détenu est bien connu de tous pour ces gestes violents. Cette nouvelle agression montre à quel point la situation est tendue dans notre établissement. C’est une cerise de plus sur un gâteau bien pourri qui nous conforte dans notre idée que les mois à venir et leurs cohortes de réformes ne vont pas se passer sans heurts. »

En effet, depuis plusieurs mois, les gardiens de prison dénoncent des réformes à venir qui vont mettre à mal leur autorité sur les détenus. Tous craignent de devenir de simples serviteurs de détenus qui auraient de plus en plus de droits. Ils ont d’ailleurs multiplié les manifestations ce mois-ci.

Midi Libre