Plein ecran

Chroniques de la Vieille Europe : Beppe Grillo, le laboratoire du populisme européen

Mar
2013

Le 05 mars, Patrick Péhèle, Pascal Eysseric et Philippe Christèle recevaient sur Radio Courtoisie, le politologue Marco Tarchi à propos du phénomène Beppe Grillo.

Une fois de plus, les sondeurs sont passés à côté d’une lame de fond qui a traversé en profondeur le peuple italien écrasé par la crise. Une fois de plus, les médias ont caricaturé un débat légitime, celui du financement des partis politiques italiens. Une fois de plus, ils ont dénigré un mouvement politique, le M5S (Mouvement 5 Étoiles), qui a placé la démocratie directe au coeur de son dispositif. Une fois de plus, ils ont tenté de disqualifier ses représentants, les plus jeunes (39 ans de moyenne) et les plus diplômés (88%) de la vie politique italienne.

La grande nouveauté, c’est qu’ils ont échoué. Alors que les «incendies populistes» enflammant régulièrement les «démocraties parlementaires» européennes depuis 50 ans touchaient en majorité des électeurs « au bas de l’échelle des revenus mais aussi de l’échelle des savoirs» pour parler comme Pascal Perinneau (CEVIPOF – Sciences-Po), cette fois-ci l’étendard de la révolte a été brandi par les jeunes diplômés. L’Italie, éternel laboratoire politique de l’Europe ?

Marco Tarchi Universitaire, directeur de Diorama Letterario, chef de file de la «Nueva destra» transalpine et correspondant de la revue Eléments, Marco Tarchi a été le premier politologue a étudié le phénomène populiste sur la longue durée dans son livre « Italia Populista » et dans un numéro spécial de Krisis sur « Les populismes ».

X