Plein ecran

Najat Vallaud-Belkacem et le Maroc

Avr
2012

Une responsable UMP, Valérie Rosso-Debord, a accusé vendredi Najat Vallaud-Belkacem, porte-parole de François Hollande, d’appartenir au «Conseil de la communauté marocaine de l’étranger» (CCME).

Ce n’est plus le cas, a précisé à l’AFP l’intéressée, une information confirmée à la lecture du site internet du CCME. Ce samedi, Manuel Valls a déploré cette «nouvelle attaque odieuse de l’UMP» sur twitter, tandis que la députée Sandrine Mazetier, secrétaire nationale du PS à l’Immigration s’est dit «profondément choquée».

Dans un communiqué publié dans la soirée de vendredi, la déléguée générale adjointe de l’UMP dénonçait l’appartenance de Najat Vallaud-Belkacem à une instance qui «a pour but de renforcer l’identité marocaine des Marocains de l’étranger, d’émettre des avis sur leur éducation religieuse (en l’occurrence musulmane)».

«Même si le Maroc est un pays ami, cela est un peu ennuyeux qu’une élue républicaine appartienne à ce Conseil (…) En effet, Mme Vallaud-Belkacem est prompte à s’indigner quand l’UMP parle d’identité nationale mais elle est prête à défendre l’identité marocaine», affirmait la députée de Meurthe-et-Moselle, qui «souhaite interroger» le candidat PS à la présidentielle «sur sa porte-parole, qui est également élue de Lyon et candidate aux élections législatives».

Contactée par l’AFP, Mme Vallaud-Belkacem a indiqué que, si elle avait bien été membre de cette instance, ce n’était plus le cas.

«J’en ai fait partie de décembre 2007 à décembre 2011: un engagement volontaire et bénévole au service de l’intérêt général et du dialogue entre les cultures, un parmi tant d’autres. Pourquoi le découvrir maintenant, à 7 jours d’une élection présidentielle ?», s’interroge-t-elle.

Le Parisien

Législatives : Mélenchon et le PS vers un «accord anti-FN»
Zemmour : "La république n'appartient pas aux bobos"

Commentaires

Accueil
Menu
X