Plein ecran

Detroit, la faillite d'un symbole (Rediff.)

Mar
2013

Détroit, la ville la plus pauvre des États-Unis, avec un taux de criminalité très élevé, était dans les années 1950, la quatrième ville du pays. Aujourd’hui, avec une population qui a considérablement chuté, Détroit offre la vision d’une cité engloutie entre usines désaffectées et friches envahissantes, sur un tiers de sa superficie. Les faillites successives des trois grands constructeurs : General Motors, Ford et Chrysler, ont détruit des dizaines de milliers d’emplois, directs et indirects. Élus, pouvoirs publics et population sont de plus en plus nombreux à proposer des alternatives, et certains parient même sur un renouveau prochain de leur ville.

X