Plein ecran

Bompard : "La spéculation contribue à la ruine de ceux qui travaillent"

Fév
2013

Le député Non-Inscrit du Vaucluse, Jacques Bompard, expose les carences de la loi séparant les activités bancaires et spéculatives.

En séance à l’Assemblée, le 12 février dernier, Jacques Bompard a expliqué en quoi le projet de loi séparant les activités bancaires et spéculatives était cruellement incomplet.

« Demain, comme hier, les épargnants seront les garants des dérapages bancaires à venir. Cette loi subit les mêmes logiques mondialistes dans la même continuité du mépris pour l’intérêt commun… Sur les 4.000 milliards de dollars des mouvements financiers internationaux quotidiens, 5% seulement alimentent le financement de l’économie réelle, les 3.800 milliards restant sont liés à des opérations spéculatives. »



(Merci à Damien)

X