Rien ne va plus à Riace, le village des exilés (MàJ)

20/07/12 État des Lieux quelques mois plus tard (résumé succinct):

Les immigrés n’ont plus perçu un euro depuis juillet 2011. Depuis ce mois on ne trouve plus de nourriture pour eux. Les commerçants se refusent à faire crédit, pourtant jusqu’à présent ils avaient accepté une monnaie locale idée du maire. Maintenant pour eux, elle ne vaut plus rien. Le maire est en grève de la faim car il ne reçoit plus les 46 euros journaliers par immigrés. Les caisses sont vides. Les immigrés menacent de se révolter. Ils réclament les cigarettes, de l’argent et de la nourriture au maire qui solidaire s’est mis en grève de la faim.

Le conte de fée risque de vite se terminer

Corriere.it

11/04/12

(Merci à A.Nomme, Antho et Antibarbare)

Partagez cet article FacebookTwitterEmailGoogle+tumblrPinterest

Commentaires (78)