Forsane Alizza préparait « un projet bien plus grave » qu’un enlèvement

Le groupe islamiste radical préparait « un acte beaucoup plus dangereux », selon une source proche du dossier.

Les enquêteurs ont acquis la conviction que les membres du groupe Forsane Alizza avaient un « projet bien plus grave » que l’enlèvement du magistrat lyonnais rendu public par le parquet la semaine dernière : « Le rapt d’Albert Levy n’a été évoqué qu’une fois, lors d’une réunion en septembre 2011. Nous avons des raisons de penser qu’ils préparaient un acte beaucoup plus dangereux », dit une source très proche du dossier. (…)

C’est l’épisode Merah qui a convaincu les enquêteurs d’accélérer le mouvement et de passer à la phase arrestations. « Nous avions plusieurs raisons de nous inquiéter, révèle un enquêteur. Les écoutes téléphoniques montraient une montée en puissance du groupe.

Nous savions alors qu’ils évoquaient depuis longtemps le projet de se fournir en armes, ils venaient de se les procurer.

Par ailleurs, nous avons craint que Mohamed Merah n’inspire certains membres du groupe, dont quatre ou cinq particulièrement excités.

Nous ne pouvions pas prendre le risque d’un passage à l’acte ».

Lors des écoutes, les policiers ont ainsi pu entendre certains de ces membres se réjouir des meurtres commis par le jeune Toulousain.

Sur les dix-sept personnes interpellées le 30 mars, treize personnes ont été mises en examen pour association de malfaiteurs en vue d’une entreprise terroriste et détention d’armes. Neuf d’entre elles sont écrouées.

Le nouvel Observateur

Partagez cet article FacebookTwitterEmailGoogle+tumblrPinterest

Commentaires (45)