Plein ecran

Marketing nécronomique… Un récap' en vrac

Déc
2010

Par Jean-Pierre Crépin

Quelques signes avant-coureurs (…) de la TGD [Très Grande Dépression] et de la perte du bonheur dans les démocraties de Marché.

1) Autodestruction de la valeur d’échange, mutation des hommes qui reviennent à la valeur d’usage (voire à l’usagé (lol) ). Les grands distributeurs ne sont plus Casino ou Carrefour, mais Croix Rouge, Guerisolde, Carnaval des Affaires, Resto du Cœur. Passage du hard discount aux repas gratuits.

2) Le consommateur contaminé ne tardera plus à s’apercevoir qu’il s’est fait arnaquer dans chacun de ses achats quotidiens. Des pans entiers de la population, qui n’ont plus accès à l’économie réelle, vont développer une vision critique du consumérisme (voir Apocalypse des Marques).

3) Cette vision critique du consumérisme, par des gens qui n’y ont plus accès, engendrera de fait un discrédit du travail, dont la seule vertu était de permettre de consommer, pour la population, et d’assurer la cohésion sociale et les recettes fiscales, pour les gouvernements.

4) Comme nous le soulignons dans Crise et Mutation, pour qu’aille aussi mal le monde, il faut avoir convoqué : religion, politique et économie. Au terme de laquelle conjugaison survient l’anomie. Nous y sommes…Vous en entendez parler tous les jours…

5) Déclin des partis politiques. Tous ont participé à la catastrophe ou se sont proposés de l’administrer. L’écart entre le diagnostic (fracture sociale, travailler plus pour gagner plus) éclairant le sommet de l’Etat et l’incapacité de remédier aux problèmes des populations, ne peut plus être masqué, même en contrôlant les médias.

Dans un monde désormais intra-connecté, jamais il n’a été aussi facile, pour un individu isolé osant l’impossible, d’obtenir des résultats qui font trembler les gouvernants (Wikileaks, kamikaze, Liu Xiaobo, etc.). Ne pas voter deviendra un acte insurrectionnel… et une manière de dire à tous : dégagez… on n’y croit plus….

6) Emeutes transgénérationnelles (Grèce, Italie, Angleterre…). Montée du nationalisme et de l’identitaire dans toute l’Europe et au Japon. Retour aux valeurs judeo-chrétiennes aux USA (Tea Party).

7) Dans l’incapacité de trouver des solutions, convergence politico-économique sur la promesse d’un monde meilleur pour les enfants ruinés par leurs parents et la possibilité, pour ceux-ci, de se faire pardonner d’avoir vécu en les endettant pour leur laisser un monde pourri : la supra bulle, la bulle verte ; ceux qui nous ont vendu du jetable vont maintenant essayer de nous vendre du durable, en tentant de nous faire oublier que le seul marketing qui a prévalu ces trente dernières années était basé sur le renouvellement des produits.

Le durable ne se markete qu’une fois, par définition, puisqu’il est durable ; ce qui veut dire, en d’autres termes, que le vrai durable est un marché scorpionesque (je consomme une seule fois, et je meurs alors en tant que client…).

Conséquence de tout cela, la fameuse bulle verte qui, seule pourra sortir le monde de la crise dans laquelle nous sommes, n’est pas certaine de recueillir l’adhésion des consommateurs décontaminés ou zombis… Si elle venait à échouer, nous serions enfermé dans la trappe à liquidités. La trappe nigaud…

En route pour la TGD.

Nécronomie

Cinéma : « Hallal Police d'État », d'Éric et Ramzy
États-Unis : Un serial killer afro-americain serait le plus grand assassin de l'Histoire

Commentaires

Accueil
Menu