Plein ecran

Carpentras (84) : L’élu FN condamné pour « provocation à la discrimination raciale »

Mar
2012

Hier, le tribunal correctionnel de Carpentras a reconnu l’élu FN Patrick Bassot coupable de « provocation à la discrimination raciale », le condamnant à 1 000 euros d’amende, à la publication de cette condamnation dans le journal municipal de Carpentras, à 1 500 euros de dommages et intérêts à verser au Mrap (Mouvement contre le racisme et pour l’amitié entre les peuples) et à 1 000 euros de frais de justice. Le Mrap s’est félicité de cette sentence.

La Provence

———————————–

Rappelons que Patrick Bassot était poursuivi car, dans une tribune, l’élu frontiste ne prenait pas de gants pour évoquer « Carpentras, un très bon exemple de l’implantation imposée d’immigrés qui, quotidiennement, nous empoisonnent la vie par leurs exactions ». Par ailleurs, il écrit que « l’État organise une vie très agréable pour tous ceux qui nous méprisent » et conclut en décrivant « ces dernières vacances scolaires qui ont été l’occasion pour ces petits barbares de pénétrer dans les maisons, de brûler les voitures ».

Rappel de l’affaire