Plein ecran

Qatar: On boira tous de l’eau en 2022 !

Mar
2012

Il y a peu de temps, la FIFA a accordé l’organisation de la Coupe du Monde 2022 au Qatar, qui semble prendre de plus en plus de place au sein du football européen du fait de leur portefeuille très bien garni.

Une nouvelle acquisition après le PSG, les droits TV de la Ligue 1 et de l’Euro 2012, qui fait du bruit ces temps ci, à cause d’une question très simple, mais qui concerne beaucoup de supporters: L’alcool sera-t-il permis sur place pour cet évènement ? (…)

Cela soulève un problème bien plus profond. premièrement, était-il bien judicieux d’accorder cet évènement au Qatar.

La réponse n’est cependant pas difficile à trouver: Évidemment que non. Évidemment que non. Il fait trop chaud l’été, et les deux seules idées pour régler ce problème ont été de jouer en hiver ou de climatiser les stades. C’est les écolos qui vont être contents.

http://img846.imageshack.us/img846/6826/quatar5m.jpg

De plus, la Coupe du Monde doit se dérouler dans un pays qui ait quelque chose à voir avec le football, ce qui n’est certainement pas le cas du Qatar. Deuxièmement, Le vrai problème qui se pose finalement est: « La laïcité doit-elle être mise à l’écart du sport ? ». La religion est présente dans le football, indéniablement. Mais il n’existe pas de règle qui permet d’en faire un argument pour interdire tel ou tel produit. De plus, elle reste le meilleur moyen que tout le monde puisse pratiquer ses croyances comme il le souhaite.

Dans ce cas, cette interdiction est parfaitement illégitime. A mon sens, la laïcité ne doit pas être un pilier du foot, mais elle doit être garante des libertés individuelles de chacun.

Si les Qataris n’acceptent pas ça, cela voudra dire qu’ils ne sont pas prêts à s’ouvrir aux autres cultures, et qu’ils organisent la Coupe du Monde 2022 juste pur l’argent qu’elle rapportera.Mais cela parait improbable, c’es pas le genre de la maison…

« Il est important pour nous de veiller à ce que tous nos visiteurs vivent un grand moment et s’amusent.

En même temps, il nous faut mettre en avant la culture du monde arabe », a souligné ce même Hassan al Thawadi.

Et bien non. Le Mondial ne doit pas être une vitrine de la culture du pays, mais un évènement universel où se rencontreront toutes les cultures autour du plus beau sport. Cette citation montre à elle seule que les Qataris se trompent.

Par contre, les français se feront-ils refouler à la douane s’ils ont un saucisson dans leurs bagages ?

Que se passera-t-il si par malheur, quelqu’un porte un chapelet, ou autre signe d’une appartenance à d’autres cultures ? Sera-t-il sanctionné, ou contraint de le retirer ?

Parce qu’avec cette polémique, on en est arrivé là, pourra-t-on appartenir à une autre culture que celle des Qataris en 2022 ?

Football.fr



Cliquez pour accéder au site