Plein ecran

2011, année noire pour la liberté d’expression en ligne (màj)

Mar
2012

http://img196.imageshack.us/img196/1683/625396cybercensurefoto6.jpg

(…)La France sous surveillance

Parallèlement à la violence exercée dans les dictatures, « des pays dits démocratiques continuent à céder aux tentations sécuritaires ou à prendre des mesures disproportionnées pour protéger le droit d’auteur ». La France figure toujours dans la liste des pays « sous surveillance ».

Le gouvernement français « a pris le contre-pied de décisions judiciaires ou de recommandations internationales condamnant le filtrage ou la suspension de l’accès à Internet, et ce, dans un contexte de pressions sur les sources des journalistes, » selon RSF. « La France ne doit pas sacrifier la liberté d’expression en ligne et la neutralité du Net à la tentation sécuritaire ou à la protection du droit d’auteur ».

Lire la fiche complète dédiée à la France.

Eitb.com

L’année 2011 « restera comme une année d’une violence sans précédent » contre les citoyens actifs sur la Toile, avec la mort de cinq d’entre eux et plus de 200 arrestations, soit une hausse de 30 % par rapport à 2010, estime Reporters sans frontières (RSF), dans son rapport 2012 (pdf) sur les ennemis d’Internet mis en ligne lundi. « Les ‘net-citoyens‘ ont été, en 2011, au cœur des changements politiques qui ont affecté le monde arabe. Ils ont tenté, aux côtés de journalistes, de tenir la censure en échec mais en ont, en contrepartie, payé le prix fort », déclare RSF dans un communiqué.

Le Monde

(Merci à Moumoute)

 

Jonathan Hayoun : La viande halal ou casher n’est pas un thème «à être débattu dans un Etat laïque»
Paris : Le directeur chinois inscrivait les étudiants pour leur faire obtenir un titre de séjour

Derniers articles

Commentaires

X
Accueil
Menu