Plein ecran

Pays-Bas : une «journée nègre» qui remue les stéréotypes

Mar
2012

Une «journée nègre» (Negerdag en néerlandais) a été lancée aux Pays-Bas le 9 mars, dans le sillage de l’émoi annuel désormais suscité le 8 mars par la journée de la femme. C’est que le chiffre neuf, en néerlandais, se prononce «negen», pas loin du mot «neger». Pour la deuxième fois cette année, les Néerlandais ont donc été invités à «tous se prendre pour un Noir», avec aimable diffusion de la photographie de leur Reine Beatrix en version colorée.

Cette journée a été lancée l’an dernier comme une simple plaisanterie par deux Noirs originaires du Surinam, une ancienne colonie néerlandaise située près de la Guyane. Brian Hirman, un spécialiste en marketing digital, a sollicité un humoriste, Howard Komproe, pour retourner contre les stéréotypes une arme prisée par les Néerlandais: l’auto-dérision. «Nous voulons nous moquer des clichés les plus faciles, selon lesquels les Noirs sont paresseux, ont au moins une dent en or, adorent le poulet frit et ont tous une liaison extra-conjuguale», explique Brian Hirman.

Les Néerlandais sont donc invités, pour gagner des T-shirts portant les slogans «Aime ton nègre», «Mon père est nègre» ou «Ma mère aime les nègres», à raconter leurs expériences noires du 9 mars. (…)

La «journée nègre» a provoqué un déluge de messages sur le compte Twitter qui lui a été dédié, en anglais et en néerlandais. Beaucoup de critiques sur une initiative au goût douteux… Mais aussi des gens prêts à rire, y compris du climat xénophobe entretenu aux Pays-Bas par le populiste de droite Geert Wilders. Devenu en 2010 le chef du troisième parti politique du pays, le grand blond péroxydé a lui aussi été repeint en Noir pour l’occasion.

Slate