Plein ecran

Où va l'argent destiné aux Roms ?

Août
2012

Jean-Marc Ayrault présidera ce mercredi 22 août une réunion interministérielle consacrée aux Roms. Comme les autres pays de l’UE, la France n’utilise pas tous les crédits européens mis à sa disposition pour l’insertion de ces populations.

Dégager des « solutions alternatives » au démantèlement pur et simple des campements de Roms. Tel est l’objectif de la réunion interministérielle convoquée ce mercredi à Matignon par le Premier ministre.

Mais la marge de manoeuvre du gouvernement est étroite. Exception faite de la levée des mesures transitoires interdisant de facto aux Roms de travailler, les « solutions alternatives » ne sautent pas aux yeux.

La politique des pécules attribués aux Roms acceptant de retourner dans leurs pays (300 euros par adulte et 100 euros par enfant) ou destinés à les aider à créer une activité (3600 euros) a montré ses limites.

De 2007 à 2013, 9,6 milliards du FSE (Fond social européen) ont été destinés à l’insertion des populations fragiles, dont les Roms. De même, 16,8 milliards du Feder (Fonds européen de développement régional) ont été réservés aux infrastructures sociales pour ces populations. Enfin, 100 millions d’euros ont été dirigés vers le microcrédit.

Malheureusement, selon la Commission européenne, les Etats-membres n’ont utilisé que 30% de ces crédits pour financer des opérations d’insertion.

Lire la suite de l’article.

[dailymotion width= »570″ height= »330″]http://www.dailymotion.com/video/xh4tqu_ou-est-passe-l-argent-des-roms-1-2_news[/dailymotion]

[dailymotion width= »570″ height= »330″]http://www.dailymotion.com/video/xh4u72_ou-est-passe-l-argent-des-roms-2-2_news[/dailymotion]

Tunisie : Un élu (PS) français agressé à Bizerte (màj)
Clichy-la-Garenne : tué à la machette en pleine rue

Commentaires

Accueil
Menu