Plein ecran

Une jeune professeur d’Oxford affirme qu’on devrait pouvoir tuer des bébés

Mar
2012

Un article publié par The British Medical Journal a fait un véritable scandale. Son auteur, le docteur Francesca Minerva, y estime que les médecins devraient avoir le droit de tuer des nouveaux-nés si ceux-ci sont handicapés, représentent un coût trop élevé ou tout simplement, n’ont pas été désirés par leur mère.

Elle estime que tuer un bébé dans les premiers jours de sa vie n’est pas très différent d’un avortement.

Elle considère qu’une mère devrait avoir le droit de mettre fin aux jours de son enfant si elle estime qu’elle ne peut se permettre de s’occuper de lui.

Pour étayer sa thèse, le docteur Francesca Minerva argumente que, comme un enfant à naître, un nouveau-né n’a pas encore développer d’espoirs, d’objectifs et de rêves. Il serait donc un homme mais pas encore une personne ayant un droit moral à la vie. En revanche, les parents, frères et sœurs ainsi que la société ont des objectifs et des projets qui pourraient être touchés par l’arrivée de l’enfant. Leurs intérêts devraient venir en premier.

Le sujet de l’article a provoqué la colère des éthiciens et de militants pour la vie. Ils ont décrit cet appel à l’infanticide légalisé comme étant une « défense inhumaine en faveur de la destruction d’enfants ». (…)

RTL.be  ( merci à Waterman )

 

Ouverture d'un premier sex-shop halal à Casablanca
Intouchables : Weinstein répond à Le Pen

Commentaires

X
Accueil
Menu