Plein ecran

Succession de Dray : pas de vainqueur officiel à la primaire PS

Fév
2012

Le nom du candidat PS aux prochaines législatives sur la 10e circonscription de l’Essonne (Grigny – Sainte-Geneviève) ne sera pas dévoilé ce vendredi. Jeudi soir, une primaire devait départager les deux postulants à la succession de Julien Dray, député PS sortant qui ne se représente pas. 

Mais le score ultra serré et des soupçons sur une poignée de votes n’a pas permis à la commission électorale du PS réunie ce vendredi de trancher entre l’ex-présidentde SOS racisme Malek Boutih et Fatima Ogbi, la suppléante de Julien Dray. (…)

Jeudi soir, Boutih a pourtant clairement revendiqué la victoire après avoir viré en tête à la fin du dépouillement (154 voix contre 151).

Mais à la suite d’un recours de dernière minute de l’ancien président de SOS racisme, neuf bulletins n’ont pas été comptabilisés, provoquant la colère du camp d’en face. La commission électorale devait décider ce vendredi si elle ouvrait les dits bulletins – ce qui aurait pu donner la victoire à Fatima Ogbi – ou si elle validait le premier résultat favorable à Boutih.

Finalement, les bulletins n’ont pas été ouverts – ce qui rend confiant Malek Boutih - mais le nom du vainqueur n’a pas non plus été proclamé. « Il n’y a pas vainqueur officiel à cette primaire pour l’instant, confie un membre de la commission électorale.

Il y aura une investiture mardi. » Le feuilleton – qui se déroule sous fond de tensions vives entre Julien Dray et son ex-pote Malek Boutih – n’est donc (toujours) pas terminé.

Le Parisien