Plein ecran

Auto-entrepreneurs : Mauvaise surprise fiscale

Nov
2010

Certains auto-entrepreneurs, même sans chiffre d’affaires, se sont vu réclamer des montants surprenants pour leur taxe professionnelle.

Cette taxe a été dénommée : «  cotisation foncière des entreprises.  » Calculée à partir de la valeur locative des locaux professionnels, elle peut varier de 200 à 2.000 euros.

«  Un auto-entrepreneur a ainsi eu la surprise de se voir réclamer 550 euros, sans avoir encaissé un euro. »

Dans les quartiers fantômes de l’Irlande ruinée
Marseille : Hauts fonctionnaires en garde à vue

Commentaires

Accueil
Menu
X