François Hollande : la gauche a « libéralisé l’économie, et ouvert les marchés à la finance et à la privatisation »

« François Hollande cherche à rassurer le Royaume-Uni et la City. ». Voilà comment le quotidien britannique The Guardian a titré l’interview du candidat PS dans ses colonnes. On peut se demander s’il s’agit de rassurer Londres ou, plus prosaïquement, la City.

En tout cas, pour « rassurer » nos amis d’outre Manche, François Hollande n’a pas lésiné sur les moyens, n’hésitant pas à affirmer : « Aujourd’hui, il n’y a plus de communistes en France… » ! [...]

«Aujourd’hui, il n’y a plus de communistes en France… la gauche a été au gouvernement pendant 15 ans au cours desquels nous avons libéralisé l’économie, et ouvert les marchés à la finance et à la privatisation. Il n’y a rien à craindre. » — François Hollande

Donc, si l’on lit François Hollande en anglais, il n’y aura pas de ministres communistes dans le gouvernement s’il est élu en mai prochain. Sauf qu’au même moment à Paris, il se dit que certains émissaires hollandistes négocient avec les communistes des circonscriptions … et aussi, éventuellement un ou des ministères. [...]

Marianne

Partagez cet article FacebookTwitterEmailGoogle+tumblrPinterest

Commentaires (57)