Plein ecran

Marine Le Pen, une démagogue en économie !

Mar
2012

par Marc Rousset

Nicolas Sarkozy ne connaît pas l’histoire et Marine Le Pen ne connaît pas l’économie, mais tous deux sont d’excellents démagogues. Le Parti socialiste, lui, pratique la démagogie par définition, puisque son fonds de commerce consiste à faire rêver les gens d’une façon irréaliste en évoquant la justice, en augmentant les impôts, et, en taxant les vrais comme les faux riches, ce qui a pour résultat effectif de conduire à la misère pour tous et à l’inefficacité économique, comme à Cuba, et comme on a pu le voir dans les pays de l’Europe de l’Est, en U.R.S.S. et dans la Chine de Mao !

Marine Le Pen a promis devant l’Assemblée nationale, de dégager la France des griffes de ses créanciers, banques rapaces et marchés financiers, en permettant notamment à l’État d’emprunter à des taux « très faibles » à la Banque de France, ce qui revient à faire tourner la « planche à billets » !

Nous voudrions rappeler à Marine Le Pen qu’il fut un temps où les gens en Allemagne, complètement ruinés, tapissaient leurs chambres avec des billets de banques ! Un dollar valait 420 marks en juillet 1922 et 49 000 en janvier 1923. Pendant l’année 1923, le cours du dollar par rapport au « Papiermark » augmente de 5, 79 x 10 à la puissance 10 ! Le prix au détail passe de l’indice 1 en 1913 à 750 000 000 000 en novembre 1923. Les prix des repas servis au restaurant varient selon l’heure de la commande et l’heure à laquelle l’addition est présentée. Les ménagères souhaitant faire leurs courses amènent des liasses de billets en landau ! Le 26 septembre 1923 ont été émis des billets de 500 000 000 de marks ! Sous la houlette de Hjalmar Schacht, le « Papiermark » se trouva démonétisé le 20 novembre 1923, 1000 milliards de mark représentant un nouveau « Rentenmark » qui s’appuyait, comme les assignats de la Révolution française (qui eux ne purent enrayer la crise !) sur les sols, les usines, les immeubles, c’est-à-dire la richesse réelle de l’Allemagne. Grâce à  cette monnaie, l’État parvint à annuler 99 % des  dépôts de caisses d’épargnes, 97,5% des dettes de l’État et 75 % des emprunts hypothécaires !

L’hyper-inflation apparut lorsque la confiance dans la monnaie disparut, d’abord chez les prêteurs étrangers, comme on commence à le voir actuellement en Europe, ensuite chez les Allemands eux-mêmes. Il y eut alors fuite devant la monnaie ! Les rois de France ne faisaient pas autrement parfois pour se libérer de leurs dettes, en émettant de la monnaie dévalorisée ! Marine Le Pen, avec ses théories démagogiques sur la sortie de l’euro et les avances gratuites,  miraculeuses à bon compte  de la Banque de France à l’État, nous mène tout droit à l’hyper-inflation, ce qui signifie la ruine des épargnants, des prêteurs, des détenteurs d’emprunts publics !

De la même façon, pour courir, comme Nicolas Sarkozy et les socialistes après les votes, Marine Le Pen se présente en défenseur du service public. Il convient de garder présent à l’esprit que les dépenses collectives représentent seulement 46,6 % de la richesse nationale en Allemagne, tandis que la France détient le record mondial de la dépense publique, soit 56,6 % de son P.I.B. Cette différence de 10 % du P.I.B. s’explique pour plus de la moitié par les dépenses de personnel : la France compte 5,3 millions de fonctionnaires alors qu’ils ne sont que 4,7 millions  outre-Rhin, pourtant plus peuplé. À degré de fonctionnarisation égal, les agents français ne devraient être que 3,5 millions (Jean-Pierre Robin, dans Le Figaro Économie, 12 septembre 2011, p. 28). Marine Le Pen n’a pas le courage de s’attaquer au problème fondamental du nombre trop élevé de fonctionnaires français dont les salaires représentent 13 % du P.I.B. en France tandis qu’ils représentent seulement 7 % du P.I.B. en Allemagne, ce qui signifie que quinze ans de mauvaise gestion de nos fonctionnaires en France représente la totalité de la dette publique française de 1680 milliards d’euros !

Bref, Marine Le Pen, c’est mieux que Nicolas Sarkozy, cent fois préférable au Parti socialiste, mais la « fille à papa » devrait pratiquer un peu moins la démagogie, surtout en matière économique, afin d’être davantage crédible !

EUROPE MAXIMA

Indignation d’Alexandre Simonnot (FN) après l’incendie de l’église de d’Herblay
Jonathan Hayoun : La viande halal ou casher n’est pas un thème «à être débattu dans un Etat laïque»

Soutenez Fdesouche

Solution 1 : Faire un don avec paypal ou carte bancaire




Solution 2 : S'abonner avec paypal


Option A : paiement mensuel



Option B : paiement hedomadaire




Solution 3 : Faire un don par chèque


Chèque à l'ordre d'Esprit de Clocher
Esprit de Clocher 64, rue Anatole France 92300 Levallois-Perret France



Solution 4 : Faire un don en Bitcoin


Adresse bitcoin : 1KyyRyYGMMfxYi6qCGkFARQ1TcqcrumoC4



Commentaires

Accueil
Menu
X