Depuis les années 70 l’immigration n’est plus une chance

Par Philippe Meunier, député UMP. (…)

Commençons par les conséquences économiques de l’immigration professionnelle de personnes qualifiées. Prenons pour exemple, le cas de ces très nombreux médecins étrangers venant exercer leur profession en Europe occidentale. De fait, cette immigration massive de médecins et plus généralement de personnes qualifiées empêche les États d’origine, pillés de leur compétence, de préparer les conditions d’un développement économique qui passe toujours préalablement par une amélioration de l’état sanitaire de la population. (…)

Il est toujours frappant, à l’arrivée d’un TGV, de constater l’origine étrangère de la quasi totalité du personnel d’entretien qui attend pour nettoyer les rames. La croissance  de l’économie française a-t-elle besoin de ces immigrés alors que 2,8 millions de chômeurs doivent retrouver un emploi? La réponse est bien évidemment « non ».

Les donneurs d’ordres profitent pourtant de cette main d’œuvre immigrée peu qualifiée et peu rémunérée au détriment des chômeurs qui n’ont plus les moyens de contribuer au bon fonctionnement de notre économie et au financement de notre protection sociale. (…)

Libération (Bonus: lire les commentaires…)

(Merci à Mandrin)

Commentaires (4)