Rencontre du CRIF avec Nicolas Sarkozy sur la politique étrangère de la France.

Une délégation du CRIF a été reçue le 23 novembre 2011 pour un déjeuner à l’Élysée avec le Président de la République, en présence du Ministre d’État, Ministre des Affaires étrangères et européennes, M. Alain Juppé. Une rencontre où ont été abordés uniquement des thèmes de politique internationale : L’Iran, les «printemps arabes», la question israélo-palestinienne et les relations entre la France et Israël.

La délégation du CRIF était composée de Richard Prasquier, président, Meyer Habib et Ariel Goldmann, vice-présidents, Francis Kalifat, trésorier, et Haim Musicant, directeur général. Participaient également à ce repas Jean David Levitte, conseiller diplomatique et Christian Fremont directeur de cabinet. Le repas s’est déroulé dans une ambiance de grande chaleur et de complète franchise.

L’Iran, dont la course à l’armement nucléaire, amplement démontrée désormais depuis le rapport de l’AIEA, est considérée comme un danger essentiel pour la paix du monde, la sécurité de l’État d’Israël et l’équilibre des forces au Moyen Orient a été le premier sujet abordé, à la suite de la proposition française de modifier drastiquement le niveau des sanctions par l’interruption des achats de pétrole iranien et le gel des avoirs de la Banque centrale d’Iran. […]

Aux questions sur les risques de succès islamistes là où se sont produits les révolutions qualifiées de «printemps arabes», le Président a marqué la nécessité de grande vigilance mais aussi sa certitude que cette évolution recèle à long terme les meilleures chances pour la paix, […]

L’intervention de l’OTAN en Libye, où la France a joué un rôle déterminant, a permis de protéger la population libyenne des massacres que lui promettait un dictateur sanguinaire, et quelle que soit l’évolution, le Président considère que ce faisant, les ferments de la liberté et de la démocratie ont été plantés dans ce pays. […]

Les relations entre la France et Israël ont été ainsi longuement abordées. Le Président de la République a rappelé que sa carrière politique tout entière montrait la profondeur de son attachement pour Israël et il s’est étonné de la virulence des critiques contre lui par certains segments de la communauté juive de France. […]

Crif

Partagez cet article FacebookTwitterEmailGoogle+tumblrPinterest

Commentaires (133)