Plein ecran

Le retour des maladies disparues

Nov
2011

Rougeole, coqueluche, tuberculose, gale… On croyait ces maladies disparues de l’Hexagone, pourtant, elles refont surface. Certaines, comme la rougeole avec 22 000 cas depuis 2008, font un retour important. Pourquoi ces épidémies ressurgissent-elles en France ? Comment les enrayer ?

Invités : Christophe Prudhomme, Porte-parole de l’Association des Médecins Urgentistes hospitaliers de France (AMUF) – François Malye, Grand reporter au journal Le Point – Marc Gentilini, Professeur émérite des maladies infectieuses et tropicales à la Pitié – Salpétrière à Paris – Philippe Amouyel, Epidémiologiste à l’Institut National de la Santé Et de la Recherche Médicale (INSERM).

[…] La tuberculose, que les médecins, eux-mêmes, considéraient comme une maladie du passé, se classe aujourd’hui parmi ces affections faisant leur come-back. 7 000 cas auraient été recensés en France, selon l’InVS, et dans certains territoires de l’Hexagone, le nombre de tuberculose reste particulièrement élevé. Ainsi, dans le département de Seine-Saint-Denis, où, en 2008, le taux de déclarations était le plus important de toute la France métropolitaine, soit 30,3 pour 100 000 habitants par an, contre 15,8 en Ile-de-France et seulement 8,2 sur l’ensemble du pays.

Autant de maladies infectieuses que l’on croyait d’une autre époque en France, mais qui aujourd’hui, pose, selon nombre d’experts, un problème de santé publique majeur, d’autant que depuis plusieurs années, les réticences aux vaccins augmentent.

Clichy-sous-Bois c’est 40% de population immigrée. Dans le département on estime à 150.000 personnes le nombre de clandestins. » (Christophe Prudhomme)

France 5 / C dans l’air – 01/11/2011

C’est une tuberculose qui frappe surtout une population pauvre et immigrée. On était revenus à une vaccination par le BCG mais en ne la réservant qu’aux immigrés on avait été accusés de discrimination. » (Marc Gentilini)

On rejette ces populations mais il faut savoir que vous attraperez la tuberculose si la personne qui tousse à côté de vous en est porteuse. » (Christophe Prudhomme)

On veut nous cacher la situation. Ca fait six mois qu’on essaie de faire deux reportages dans deux hôpitaux de Seine-Saint-Denis : interdiction formelle. » (François Malye)

Grèce : Référendum, "Papandréou persiste et signe"
Orly (94) : Ils tirent sur des policiers

Derniers articles

Commentaires

X
Accueil
Menu