Lyon : «Si un jour vous prenez une balle je vous laisserai crever»

Oct
2011

Étudiant en troisième année de médecine à Lyon-Sud, ce jeune homme de 24 ans a une curieuse conception de la profession qu’il compte exercer. Est-ce l’alcool ou une conviction bien ancrée qui l’ont conduit à proférer injures et menaces d’une gravité qui vient de lui valoir une condamnation à six mois d’emprisonnement, dont trois avec sursis, 4 000 euros d’amende, dont 2 000 euros avec sursis, et trois ans d’interdiction de droits civiques, civils et de famille.

A l’issue d’un contrôle routier quai Pierre-Scize à Lyon (5 e), l’étudiant crache sur la voiture de police qui quitte les lieux. Un équipage police secours qui a assisté à la scène lui demande des explications.

Vous m’êtes inférieurs, je nique votre honneur. Bande de mangeurs de porc de mes c…, j’ai le droit de vous insulter, poursuit-il en menaçant, je vais devenir médecin, si un jour vous prenez une balle je vous laisserai crever en vous regardant sur la table d’opération. »

En garde à vue, il donne une fausse identité, s’exhibe, refuse de signer son PV d’audition, urine dans sa cellule et multiplie les invectives contre la police, la France, les harkis en concluant :

Je ne risque rien, je suis Français .

Le tribunal en a jugé autrement.

Le Progrès

(Merci à Le gnoc du Beaujolais)