Langres (52) / Lacaune (81) : l’islamiste assigné Kamel Daoudi « déplacé »

À Fayl-Billot (25 km de Langres), il pointait trois fois par jour à la gendarmerie. Depuis la semaine dernière, c’est une fois de plus. Kamel Daoudi, 37 ans, islamiste assigné à résidence en Haute-Marne depuis un an, à l’hôtel du « Cheval Blanc », a été « déplacé » il y a huit jours dans le Tarn, à Lacaune, et les modalités quotidiennes de son contrôle ont été durcies. [...]

Interpellé le 25 septembre 2001, quelques mois après avoir obtenu la nationalité française, Kamel Daoudi, emploi-jeune dans un cybercafé d’Athis-Mons, est soupçonné d’appartenir au groupe de Djamel Beghal et de préparer un attentat à Paris. Il sera condamné en 2005 à 6 ans ferme pour « association de malfaiteurs en relation avec une entreprise terroriste » [...]

Sorti de prison en 2008, Daoudi est depuis dans une situation inextricable. Déchu de la nationalité française, il ne peut en effet résider dans l’hexagone car il a écopé d’une interdiction définitive de territoire. La Cour européenne ayant estimé qu’une expulsion en Algérie était éminemment dangereuse pour son intégrité physique, Kamel Daoudi a été assigné à résidence et ce, pour une durée indéterminée. [...]

Seule solution pour retrouver un semblant de liberté : trouver un pays d’accueil, mais les états « démarchés » lui opposent des fins de non-recevoir [...]

L’Est Républicain

(Merci à Hermione)

Partagez cet article FacebookTwitterEmailGoogle+tumblrPinterest

Commentaires (36)