Plein ecran

Europe : Les partis d’extrême droite sont-ils les nouveaux Khmers rouges ?

Sept
2011

Pour Laurent Chambon, chercheur en sciences politiques, la véritable cible de «l’extrême droite» en Europe ce sont les élites européennes et non pas l’islam. Une haine qu’il estime analogue à la Révolution culturelle ou à l’idéologie des khmers rouges.

L’extrême droite européenne veut se démarquer absolument du nazisme, mais semble désormais fascinée par les réponses des totalitarismes d’extrême gauche.

[…] L’extrême droite nouvelle ne veut plus envoyer les juifs au four ou l’armée reprendre les colonies. Elle n’est plus forcément obsédée par l’avortement ou l’homosexualité, elle ne croit plus forcément en la supériorité des Blancs. Mais elle reste obsédée par la pureté du peuple.

L’idée de Breivik était de mettre en action un plan imaginé collectivement, dans des meetings plus ou moins folkoriques, sur les forums Internet ou dans des livres consacrés à l’Eurabie, et qui n’est pas sans rappeler dans ses principes la Révolution culturelle, la boucherie khmer ou le stalinisme le plus implacable.

Parmi les «traîtres» des peuples européens promouvant le marxisme et le multiculturalisme, Breivik distingue plusieurs catégories :

- la catégorie A (leaders politiques, médiatiques et économiques) qui doivent être exécutés ;

- la catégorie B (marxistes/multiculturalistes étant pour la plupart politiques, journalistes, éditeurs, enseignants, professeurs, éditorialistes, écrivains, caricaturistes, artistes…) qui devraient être exécutés, surtout les sociologues, mais certains pourraient être éventuellement épargnés dans des cas particuliers ;

- la catégorie C qui s’étend à tous ceux qui facilitent le travail des catégories A et B. Ces derniers ne méritent pas la mort mais des amendes, la confiscation de leurs biens et/ou des peines de prison. […]

Rue 89 (Merci à Zatch)



Cliquez pour accéder au site