Plein ecran

Londres : 60 arrestations après une manifestation de la Ligue de défense anglaise

Sep
2011

La police a arrêté 60 personnes à Londres hier après des incidents provoqués par un «groupe d’extrême-droite», la Ligue de défense anglaise (EDL), organisateur d’un rassemblement malgré l’interdiction de manifester imposée après les émeutes meurtrières qui ont secoué le pays en août.

[youtube]http://www.youtube.com/watch?v=-ooUp1z_mfI[/youtube]

[youtube]http://www.youtube.com/watch?v=E4ocClahJVM[/youtube]

La police a d’abord annoncé dans un communiqué avoir arrêté 16 personnes «pour plusieurs délits, dont bagarres, alcoolisme, trouble à l’ordre public et agression d’un agent de police», dans une foule d’un millier de militants de la Ligue de défense anglaise (EDL). Quarante-quatre autres personnes ont également été interpellées dans le quartier d’East London, quand des membres de l’EDL sont descendus d’un bus et se sont battus avec des jeunes du quartier, a indiqué la police dans la soirée.

Stephen Lennon, le leader de l’EDL, s’est adressé à la foule à Aldgate, dans East London, indiquant au passage qu’il n’avait pas respecté une obligation de se présenter à la police le samedi, une décision de justice liée à une condamnation pour hooliganisme lors de matches de football.

Près de 1500 contre-manifestants «antifascistes» s’étaient rassemblés à proximité, dans le quartier de Whitechapel, alors que 3000 policiers surveillaient les deux manifestations dans cette zone qui abrite de nombreuses minorités ethniques.

Le Figaro
(Merci à Docteur Bazooka et Pares cum paribus)

Marseille : Fillon dans un commissariat des quartiers nord
Litz (60) : Un adolescent se prend une balle dans le dos (Màj)

Commentaires

Accueil
Menu
X