Saint-Nazaire (44) : Actes de torture et barbarie, prison requise pour quatre jeunes

Août
2011

« Une rivalité amoureuse. » En trois mots, Domitille Renard, substitute du procureur de Nantes, résumait hier le déclencheur de l’expédition punitive subi par un jeune homme, fin juillet. Le garçon, cible de quatre autres Nazairiens, était tombé dans un guet-apens tendu par des personnes qu’il connaissait à peine.

Aux enquêteurs, il a fait un récit précis de ce que le quatuor lui aurait fait subir, après l’avoir enlevé. Un déchaînement de violences, avec des sévices sexuels, dans un contexte de maltraitances et de vexations. Et pour finir, un détour par la plage de Saint-Brévin pour avaler du sable et se retrouver la tête sous l’eau, au bord de la noyade.

Domitille Renard a requis à l’encontre de trois d’entre eux la détention provisoire à l’issue de leur mise en examen pour actes de torture et de barbarie. Tous risquent donc les assises. (…) Hier soir, tous les quatre étaient devant le juge d’instruction, pour se voir signifier leur mise en examen. Un juge des libertés et de la détention devait décider ensuite de les envoyer, ou non, vers la maison d’arrêt.

Ouest France

(Merci à Victor_Inox)