Plein ecran

Fréjus (83) : Le maire et son épouse placés en garde à vue (MàJ )

Mar
2013

MàJ du 21/03/13

Le maire et son épouse placés en garde à vue

Le maire (UMP) de Fréjus (Var), Elie Brun, et son épouse ont été placés en garde à vue ce jeudi dans le cadre d’une enquête sur l’attribution d’une concession de plage privée, avant de ressortir sans charge. Le gérant de la plage en question a également été entendu. L’enquête, ouverte par le parquet de Draguignan, porte sur les conditions d’attribution de la concession de la plage de l’Alba, selon une source proche du dossier.

La Provence

MàJ du 12/11/11

Il y avait un grand absent, hier, à l’audience du tribunal correctionnel de Draguignan, dans le Var, où était jugée l’affaire d’agression d’une famille béarnaise, en juillet dernier, sur une plage de cette commune de la Côte d’Azur : le maire UMP de Fréjus et ancien sénateur, Élie Brun. L’élu a bénéficié d’un abandon des poursuites de la part du parquet et n’a d’ailleurs même pas été cité à la barre comme témoin. « Mais on aurait beaucoup aimé l’entendre car il était présent au moment des faits », insiste Me Axelle Duten, l’avocate des parties civiles, la famille Nautin, des habitants de la plaine de Nay.

Elle n’est d’ailleurs pas la seule à avoir souligné cette carence : les avocats des deux prévenus – le patron de l’Alba, un restaurant situé sur une plage privée où tout a basculé, le 15 juillet dernier, et l’un de ses employés – s’en sont également émus. [Lire la suite]

Sud Ouest.fr

MàJ du 31/08/11

90′ enquête – 31/08/11 – TMC

[youtube]http://www.youtube.com/watch?v=ttmL5uGdzVk[/youtube]

(Merci à Dino et Dark Crusade)

7/08/11

Que s’est-il passé ce jour-là sur la plage de l’Alba? L’altercation est suffisamment grave pour qu’une plainte pour violences ait été déposée contre le maire de Fréjus, Élie Brun, et qu’une ITT de 10 jours ait été accordée à une mère de famille en vacances dans la région. La scène s’est déroulée dans le courant du mois de juillet sur une plage privée de Fréjus, l’Alba, où Élie Brun a pris ses habitudes.

Une famille de cinq personnes originaire des Pyrénées-Atlantiques s’était installée sur le sable, devant la plage privée, sur ce que l’on nomme la bande des 5 mètres. « Les plagistes ne voulaient pas que nous nous installions là, alors que nous ne gênions personne », explique la mère de famille, Dominique Nottin. « On avait juste installé nos serviettes, on ne faisait rien de mal. Nous avons été agressés verbalement pendant trente à quarante minutes, complète son époux, Thierry, médecin de campagne. ça a été jusqu’à des menaces physiques contre le fiancé de notre fille. On a décidé de partir, et c’est là que les choses ont dégénéré. Tout ça pour un malheureux bout de plage ». Selon des témoins de la scène, Élie Brun aurait violemment pris à partie la famille, leur lançant à plusieurs reprises : « On ne veut pas de gens comme vous ici ». […]

Var Matin

Mèze (34). Un employé municipal tabassé par des joueurs de foot
Maroc : «Jamais on ne verra un joueur de foot refuser de chanter l’hymne marocain !»

Commentaires

X
Accueil
Menu