Plein ecran

«La France c’est zéro, wallah !»

Juin
2011

Face à l’ignorance des autorités, la peur, et même la faim, certains Tunisiens, arrivés en France après la révolution de janvier, préféreraient retourner dans leur pays.

La France les a tués. Assis dans les modestes locaux parisiens de France terre d’asile, Omar, Salim, Mansour, Walid, Lazhar et Mohamed confient leur désenchantement face à une nation qu’ils croyaient «fraternelle». (…)
Merci à Artichaud
Fontenay : On prie dans l’ex-mairie annexe en attendant la mosquée
Les armes de guerre se banalisent entre les mains des dealers

Commentaires

Accueil
Menu